Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 08:39

Randonnée du 26 mai 2011

Un des plus beaux sentiers du vertige de Chartreuse.

Conditions : beau temps chaud. Passages nuageux de plus en plus épais en cours d'après-midi.

 

Flore :  rhododendrons, pensées des Alpes, orchis, gentianes, etc

 

Départ


Rejoindre Saint-Pierre-d’Entremont par la D 912 (Chambéry) ou la D 520c (Les Echelles) puis prendre E la direction du Cirque de Saint-Même (D 45E). Suivre ensuite les panneaux pour monter jusqu’au Hameau des Varvat.

 

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3333 OT Massif de la Chartreuse Nord


Du parking (panneaux) prendre la piste forestière (GR de Pays "Tour de Chartreuse" - marquée jaune et rouge) qui s’enfonce SE dans le versant boisé sous les Rochers de Fouda Blanc.

 

A la cote 1110m (panneau) on rejoint le sentier qui monte de Saint-Même-d’en-Haut puis la pente se fait plus soutenue et on atteint la bifurcation  (alt. 1280m - panneaux) entre l’itinéraire à gauche qui mène au Chalet de l’Alpe (par le Vallon de Pratcel), et celui de droite qui rejoint l’Alpette de la Dame.

 

On emprunte le sentier de gauche qui monte raide dans la forêt (quelques passages « sécurisés » par poteaux et câbles – sentier souvent humide et glissant) avant de déboucher dans la  petite clairière isolée du Pré de Pratcel (1452m).  On continue dans le Vallon de Pratcel avant de passer dans un défilé étroit puis de parvenir à un replat (distance 300m environ).

 

Fouda-Blanc-1072b.JPG

 

Roche de Fitta vue du Pré de Pratcel

 

On prend alors sur la gauche le GR9 (marque blanche et rouge) qui monte en direction du Pas de l’Echelle et du Habert de Saint-Vincent avant de poursuivre en direction du Nord.

 

A mi-parcours des lacets du Pas de l’Echelle, le sentier revient W/SW vers la falaise de la Roche de Fitta . Prendre la sente (croix  blanche et rouge sur rocher) qui se dirige horizontalement W vers les auvents du bas de la falaise, traverse une prairie en devers puis rejoint le pilier Sud des Rochers du Fouda Blanc.

 

Fouda-Blanc-1090b.JPG

 

Départ du sentier du sangle

 

A partir de ce point, le sentier s’engage sur la vire (sangle) du Fouda Blanc. D’abord assez « débonnaire », le décor change en entrant dans le premier cirque, puis dans une succession d’autres, tout aussi beaux. On pénêtre alors dans l’univers du « vertige » sur un sentier qui parcourt le sangle sur toute la longueur de la falaise des Rochers du Fouda Blanc.

 

NB : le sentier qui parcourt le sangle,  bien tracé et peu pentu,  côtoie toutefois en permanence  le vide, des couloirs abrupts  et/ou des pentes herbeuses;  il convient donc de rester très « attentif» car toute glissade s’achèverait immanquablement par une chute  de plusieurs dizaines de mètres. On doit donc s’engager sur ce parcours avec la plus extrême prudence et par temps sec exclusivement (nul besoin d’ajouter qu’il n’est pas recommandé aux personnes sujettes au vertige et aux enfants et qu’il n’existe pas de possibilité d’assurage sur toute la traversée).

 

Fouda-Blanc-1108b.JPG

 

Le sangle du 1° cirque


On compte environ 1 h 00/1 h 15 pour parcourir le sangle du Fouda Blanc (1,5 km environ) qui se prolonge par le sangle du Pinet à partir du croisement avec l’itinéraire « direct » montant du Hameau des Varvat par le Pas du Fouda Blanc. A défaut de poursuivre sur le sangle du Pinet , on peut prendre l’option de rejoindre le plateau en suivant à main droite les marques (ronds bleus) qui jalonnent le raide couloir et la faille, bien visibles au-dessus.


Pour ceux que le dernier pas d’escalade de ce passage , assez malaisé, rebuterait (la faille, très étroite, empêche de passer sac au dos), on peut prendre une variante intéressante, en revenant en arrière sur une cinquantaine de mètres  et emprunter la "cheminée" raide et pierreuse, mais sans grande difficulté, qui permet également de sortir du sangle (on peut repérer ce passage grâce aux curieuses lames de rocher qui le bordent, à droite en montant).

 

NB : bien entendu, on peut aussi poursuivre sur le sangle du Pinet, plus « tranquille » et moins aérien que le précédent, avec plusieurs possibilités de sortie avant le sommet (1867m).


Sur le plateau, on poursuit N sur une cinquantaine de mètres pour retrouver la sortie de l’itinéraire « direct » ci-dessus (curieux passage - marques bleues - entre deux petites parois de lapiaz  et cairn) puis rejoindre le point haut du Fouda Blanc (1866m) en quelques minutes (300m).

 

Fouda-Blanc-1157b.JPG

 

Le plateau du Pinet sur fond de Chaîne de Belledonne

 

Pour le retour, on descend plein E pour trouver le sentier qui traverse N/S le plateau et se diriger vers le Habert de Saint-Vincent et le Chalet de l’Alpe (1667m) au fond du vallon.

Près des chalets d’alpage (à proximité, voir les dolines et autres failles profondes) on retrouve le GR9 qui descend S vers le Pas de l’Echelle à travers une zone de lapiaz (se repérer aux poteaux bois avec marques rouges et blanches qui balisent le départ).

 

A l’amorce de la descente, remarquer la borne frontière « Duché de Savoie- Royaume de France » gravée dans le rocher, puis poursuivre en direction du Pré de Pratcel et retrouver l’itinéraire de montée.

 

Dénivelé : 890 m environ 

 

Temps de marche : 5 h 00 (dont 3 h 00 de montée jusqu’au sommet du Fouda Blanc - 1866m)

 

 

Fouda-Blanc 1105b

 

Le départ du sentier du sangle du Fouda Blanc

 

Fouda-Blanc-1120b.JPG

 

Le sangle du 2° cirque

 

Fouda-Blanc-1126b.JPG

 

Vue arrière sur le 2° cirque

 

Fouda-Blanc-1133b.JPG

 

Le sangle du 3° cirque

 

Fouda-Blanc-1141b.JPG

 

Vue arrière sur le sangle du 3° cirque

 

Fouda-Blanc-1151b.JPG

 

La cheminée d'accès au plateau vue du dessus

 

Fouda-Blanc-1154b.JPG

Le plateau et la falaise du Fouda Blanc à la sortie de la cheminée

 

Fouda-Blanc-1155b.JPG

 

Vue sur l'itinéraire "direct" depuis les Varvat

 

Fouda-Blanc-1160b.JPG

 

Le sentier du sangle du Pinet

 

Fouda-Blanc-1167b.JPG

 

La cheminée de sortie du sentier "direct" depuis les Varvat

 

Trace-Google-Earthbis.jpg

 

Tracé Google Earth

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 07:45

Randonnée du 23 mai 2011

 

 Une escapade en boucle sur ce sommet de Chartreuse, un peu oublié, qui ne manque pourtant pas d’attrait.


Conditions : beau temps chaud

 

Flore : gentianes, géraniums, ancolies

 

Départ


Hameau du Désert (Commune d’Entremont-le-Vieux) atteint par le Col du Granier (D912) et Epernay (D7) ou par Saint-Jean-de-Couz et Corbel (D45)

Se garer près du Restaurant « Les Bruyères » à proximité des remontées mécaniques du Désert.

 

Mont-Outheran-1062b.JPG

 

Mont Outheran 1673m vu du Désert

 

Itinéraire  

 

Carte IGN 1/25000° 3333 OT Massif de la Chartreuse


Du parking (alt. départ 1200m – panneaux), le sentier s’élève sur la droite du restaurant « Les Bruyères », remonte la piste de ski puis traverse une belle clairière avant de rejoindre le Col du Grapillon ( 1509m). On laisse à gauche le sentier qui monte à la Cochette et celui, en face, qui descend vers Saint-Thibaud-de-Couz pour prendre à droite la sente qui rejoint la base de la falaise du Mont Outheran, bien visible du Col, après quelques raides lacets en forêt.

 

Mont-Outheran-0937b.JPG

 

La falaise du Mont Outheran vue du Col du Grapillon

 

Le sentier contourne la falaise par la droite puis s’élève dans un couloir rocheux très abrupt (Pas du Cuert) où la prudence est requise malgré de nombreuses prises et marches (marques jaunes).

 

On sort sur un petit plateau herbeux à proximité de la Croix marquant le sommet du Mont Outheran (1673m) qui offre un beau point de vue sur les sommets de la Chartreuse Nord (Mont Granier, Pinet, etc).

 

Mont-Outheran-0955b.JPG

 

Le Mont Outheran à la sortie du Pas du Cuert

 

L’itinéraire envisagé pour la descente (Pas des Fontanieux sur la face W) n’ayant pu être repéré, le choix s’est porté sur un retour « en boucle » par le Col du Mollard. Le sentier, bien balisé (marques jaunes), serpente à travers le vaste plateau karstique du Mont Outheran au relief caractéristique (lapiaz, scialets, dolines, etc) et entièrement boisé (sauf quelques rares clairières) interdisant toute vue.

 

Au terme de cette longue traversée quasiment à plat, on rejoint la Chalet de l’Outheran (1596m) que l’on contourne par la droite avant de sortir de la zone boisée et de descendre la raide combe, mi rochers, mi-éboulis, qui mène au Col du Mollard.

 

Le cheminement n’est pas toujours évident dans cette pente très abrupte et instable et il est indispensable de bien suivre les marques (jaunes très espacées et ancien balisage vert et rouge) afin de ne pas se retrouver sur une barre rocheuse infranchissable.

 

Mont-Outheran-1023b.JPG

 

Le sentier de descente vers le Col du Mollard

 

Après le passage de la barrière à moutons, le sentier s’adoucit nettement en revenant vers la falaise puis ramène en quelques lacets au-lieudit « La Serra » (1315m) à proximité du Col du Mollard (1320m).

 

On profite ensuite du long parcours de retour sur la piste pastorale (2 km) pour admirer la variété de la flore des pâturages (géraniums, ancolies, etc) et les beaux sommets de la Chartreuse Nord (Granier, Pinet, Lances de Malissard, etc).

 

Mont-Outheran-1052b.JPG

 

Alpage fleuri et Chalet des Marots (vus de  la piste de retour)

 

On atteint le Hameau du Désert (1180m) avant de retrouver la route ramenant au point de départ (1 km).

 

NB : Compte tenu de ses particularités (lapiaz, fortes pentes, éboulis, etc) ce parcours est à proscrire par temps de brouillard ou de mauvaise visibilité.

 

 Dénivelé : 550 m environ 

 

Temps de marche : 4 h 30 (dont 1 h 30 de montée)

 

Mont-Outheran-0933b.JPG

 

L'alpage sous le Col du Grapillon et la falaise du  Mont Outheran

 

Mont-Outheran-0946b.JPG

 

Le sentier de montée sous le Pas du Cuert

 

Mont-Outheran-0947b.JPG

 

Pas du Cuert

 

Mont-Outheran-0971b.JPG

 

Le Pas de Cuert vu du plateau

 

Mont-Outheran-0985b.JPG

 

Sommet du Mont Outheran 1673m

 

Mont-Outheran-0995b.JPG

 

Alpage du Mont Outheran et Mont Granier

 

Mont-Outheran-1001b.JPG

 

Une des clairières du plateau

 

Mont-Outheran-1005b.JPG

 

Chalet de l'Outheran (1596m)

 

Mont-Outheran-1027b.JPG

 

L'itinéraire de descente vers le Col du Mollard vu du bas

 

Trace-Google-Earthbis.jpg

 

Tracé Google Earth

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 08:35

Randonnée du 18 mai 2011

 

Une combe sauvage au pied des Pics et des Pointes de Belledonne Nord.

 

Départ

 

Direction Pontcharra puis Allevard par la D525. Prendre ensuite la D525a  en direction de Pinsot - Le Pleynet (Station des Sept-Laux). Passer La Ferrière puis à la sortie du Grand Thiervoz tourner à gauche avant l’Hôtel-Restaurant du Baroz. Suivre cette petite  route, puis continuer sur la piste jusqu’au parking du Merdaret (alt. 1100m - panneau « Petite Valloire »).

 

 

Lac-des-Naves 0747

 

Lac des Naves 2090m

 

 

Conditions : beau temps le matin, puis passages nuageux de plus en plus épais. Quelques gouttes de pluie au retour au parking. Epaisse couche de neige à partir de 2000m.

 

Matériel :  crampons et piolet indispensables pour poursuivre vers le Passage de Tigneux, au-delà du point haut atteint.

 

Faune : harde de 5 chamois,

 

Flore : Gentianes Acaule et de Koch, Bois Joli, Anémones, Violettes, Pensées, Crocus, Soldanelles…et Rhododendrons en boutons.


Itinéraire

 

Carte  IGN 1/25000°  3433 OT Allevard – Belledonne Nord


Altitude départ : 1110 m  - Altitude atteinte : 2221 m

 

Du parking (1100m), on prend la piste forestière (panneau Petite Valloire – marques jaunes). Cette dernière monte très sèchement , passe devant les ruines du 1er Chalet de la Petite Valloire (1542m) et débouche sur l'alpage vers 1680m.

 

On atteint le 2ème Chalet de la Petite Valloire (1779 m) dans un environnement de blocs épars, de pelouses et de rhododendrons.

 

Lac-des-Naves 0696

 

2° Chalet de la Petite Valloire 1779m

 

On poursuit la  montée derrière le chalet (on croise rapidement le GR « Tour du Pays d’Allevard » qui mène S au 1° Chalet de la Grande Valloire – panneaux) en tirant sur la gauche en direction de la Montagne de Tigneux, avant de retrouver une sente plus ou moins visible qui escalade la moraine avant de déboucher sur le petit plateau  où se trouve le minuscule Lac des Naves (2090m), encore pris par la glace.

 

 On continue de monter plein E sous la Petite Valloire en direction des Pointes de la Porte d’Eglise (2601m), mais sans l’équipement adéquat, l’épaisse couche de neige résiduelle invite à stopper au sommet du promontoire non dénommé (2221m), dominant le thalweg s’ouvrant sur le Passage de Tigneux (2559m).

 

Lac-des-Naves 0780

 

Vers le Passage de Tigneux

 

De ce point haut, beau coup d’œil sur les sommets environnants (vue E, du N au S : Pointe de Comberousse 2812m, Rocher Gris 2767m, Pic de la Grande Valloire 2887m, Rocher d’Arguille 2885m) ainsi que sur la crête du Grand Rocher (W, en face) qui court du Crêt Luisard (1803m) au Crêt du Bœuf (1822m).

 

Retour par le même itinéraire.

 

Dénivelé : 1130m environ

 

Temps de marche : 5 h 30 (dont 3 h 15 de montée)

 

Lac-des-Naves 0674

 

Pic de la Grande Valloire, Glacier et Rocher d'Arguille

 

Lac-des-Naves 0706

 

L'itinéraire sous la Montagne de Tigneux

 

Lac-des-Naves 0715

 

La moraine sous le plateau du Lac

 

Lac-des-Naves 0717

 

Vue sur le Pleynet et les Dents de Pipay

 

Lac-des-Naves 0723

 

Harde de chamois sous la Petite Valloire

 

Lac-des-Naves 0738

 

Le plateau du Lac sur fond du Massif de Chartreuse

 

Lac-des-Naves 0786

 

Point haut atteint 2221m

 

Lac-des-Naves 0793

 

 Lac des Naves 2090m

 

Lac-des-Naves 0824

 

Cascade de la Grande Valloire

 

Tracé Google Earth

 

Tracé Google Earth

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 07:04

Randonnée du 17 avril 2011

Un petit sommet « bauju » sympathique, mais un itinéraire en circuit à réserver aux amateurs d’orientation et d’environnement  « sauvage ».

Départ


Hameau de Sainte-Reine atteint par le Col du Frêne (D911) ou Ecole, puis la D60c. Parking sur la Place de l’Eglise.

 

Conditions : temps agréable avec quelques passages nuageux. Sautes de bise parfois soutenues sur les crêtes.

 

Flore : Violettes, Gentianes printanières et de Koch, Bois Joli.

 

Mont-Morbie-0079b.JPG

 

Vue arrière de la piste de départ - Village d'Epernay

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3432 OT Massif des Bauges


Altitude Départ : 818m  - Arrivée : 1542m

 

On descend 100m N, en direction d’Epernay, pour trouver à G une piste pastorale qui longe le Ruisseau du Griot, puis qui se réduit progressivement en sentier. On passe près d’une grange abandonnée puis le sentier devient de moins en moins visible au fur et à mesure que la gorge du ruisseau s’encaisse.

 

La pente devient raide et la progression est rendue difficile par la végétation qui, faute de défrichement régulier, recolonise le terrain. On poursuit au mieux (forte déclivité, terrain instable) sur le flanc gauche de la gorge jusqu’à retrouver (cote 1100m environ) la 2° piste forestière « cartée » partant E (l’accès à la première piste E tracée sur la carte à proximité de la grange citée ci-dessus n’est plus possible car les eaux de ruissellement ont creusé un talus infranchissable).

 

Mont-Morbie-0084b.JPG

 

La grange abandonnée

 

 

On rejoint la piste, descendante, qui permet de traverser le flanc droit (sens orographique) de la gorge puis  de rejoindre la crête (avant de ramener sur le Village de Routhennes). 


A l’arrivée sur la crête (lieudit Les Charbonnières), un sentier part SW en direction des ruines du Chalet de Margerie. Faute d’entretien (et par conséquence de passage), le sentier se perd tout aussi rapidement que celui du départ et la densité de la végétation oblige à faire un large détour S pour retrouver la raide prairie que surplombent les ruines du Chalet de Margerie (1410m) et monter à vue jusqu’à celles-ci.

 

Mont-Morbie-0090b.JPG

 

Sortie sur l'alpage

 

On retrouve rapidement une nouvelle piste venant de Routhennes (non cartée pour sa partie finale) qui amène au pied du Mont Morbié, puis on poursuit à vue en direction du « collu » entre le Mont Pelat (1545m – sommet des remontées mécaniques de la station d’Aillon -le-Jeune)  et le Mont Morbié (1542m), petite « bosse »  que l’on atteint sans difficulté.

 

Du sommet (borne), beau panorama sur la quasi-totalité des sommets du Massif des Bauges.

 

Mont-Morbie-0118b.JPG

 

La Dent d'Arclusaz (2041m) et le Village de Routhennes vus du sommet

 

Pour le retour, emprunter le bon sentier qui descend SE le long de la combe très pentue creusée par le Ruisseau du Morbier. A la fin de la zone boisée, le sentier se perdant à nouveau, descendre à vue dans l’alpage (nombreuses clôtures, sentes d’animaux) en direction des Granges de Molard Din et retrouver la piste puis la petite route qui rejoignent Routhennes.

 

Pour revenir à Sainte-Reine on peut soit rejoindre la D911, soit prendre la piste  qui sort N du village de Routhennes puis continuer par la branche G montant en direction du bois et  retrouver le point de départ (1,8 km de Routhennes à Sainte-Reine et un peu de dénivelé supplémentaire).

 

Mont-Morbie-0148b.JPG

 

Vue arrière sur le Village de Routhennes de la piste de retour vers Sainte-Reine

 

Conclusion 


Parcours rendu compliqué par l’absence d’indications (aucun panneau ni pancarte sur tout le parcours - le PNR des Bauges n'a-t-il pas pourtant comme mission la mise en valeur du Massif?) et la disparition des sentiers, faute d’entretien. Carte, boussole, notions d’orientation..et goût des difficultés indispensables. L’accès au Mont Morbié par l'itinéraire décrit n’est donc pas particulièrement recommandé.

 

Il est préférable d’emprunter en A/R les pistes qui partent du Village de Routhennes ou à proximité du Col du Frêne (dénivelés ramenés à 600 m environ) . Ces itinéraires, bien que très fréquentés et longs, amènent sans difficultés sur ce petit promontoire qui marque, avec son proche voisin le Mont Pelat, les points hauts de la longue crête séparant la Combe de Lourdens, côté Aillon, de la large vallée qui coupe N/S le Massif des Bauges.

 

Dénivelé : 900m environ


Temps de marche : 6 h 30 (dont 3 h 30 de montée)

 

Mont-Morbie-0078b.JPG

 

La piste pastorale au départ de Sainte-Reine

 

Mont-Morbie-0094b.JPG

 

Le panorama à proximité de la crête - Mont Colombier

 

Mont-Morbie-0104b.JPG

 

La piste et le sommet du Mont Morbié

 

Mont-Morbie-0108b.JPG

 

Mont Morbié (1542m)

 

Mont-Morbie-0124b.JPG

 

Au départ du sentier de descente - Combe du Ruisseau du Morbié

 

Mont-Morbie-0130b.JPG

 

Raide descente "à vue" dans les alpages

 

Mont-Morbie-0136b.JPG

 

Chalet de Molard Din

 

Mont-Morbie-0154b.JPG

 

Paysage bucolique à Sainte-Reine - La vallon d'Ecole

 

Trace-Google-Earthbis-copie-1.jpg

 

Tracé Google Earth

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 08:27

Randonnée du 14 avril 2011

Une courte et agréable randonnée sur les hauteurs dominant Chambéry pour découvrir un site miraculeusement préservé des outrages des ans...et des hommes.

Départ


A Chambéry, prendre la route des Bauges, direction Saint-Jean-d’Arvey. A l’entrée du village, tourner à gauche sur la route menant au Hameau de Lovettaz. S’arrêter au parking sur la droite juste après la route privée de Chanay et avant le Château de Chaffardon.

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0025

 

La falaise du Mont Peney vue du départ

 

Conditions : temps agréable, quelques passages nuageux d'altitude.

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3332 OT Chambéry


Altitude Départ : 620m  - Arrivée  1160m

 

On trouve dès le départ (panneaux d’information), le fléchage d’un sentier de découverte - circuit "Sentier du Marcassin" - des arbustes et des principales essences de bois qui colonisent la face S du Mont Peney, lieu-dit le Bas des Rocs ainsi que des panneaux explicatifs sur l’exploitation du bois.

 

Ce sentier facile est bien adapté à une courte sortie d’initiation avec de jeunes enfants.

 

Par contre le parcours de montée vers le site des peintures rupestres est parfois raide - même si le sentier est large et bien tracé - et traverse des couloirs très pentus. Faire attention aux chutes de pierres en cas de forte fréquentation et redouter toute glissade par temps humide.

 

Du parking, un cours sentier permet de rejoindre la route privée de Chanay. Avant l’entrée de la propriété privée (table d'orientation à droite et belle vue sur la Plaine Chambérienne), on prend la piste à gauche (panneaux) qui retrouve peu après celle qui arrive de Saint-Jean-d’Arvey à travers le Bas des Rocs.

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0032b

 

Le sentier de montée

 

La piste se transforme en un sentier agréable (fléchage « Peintures rupestres – Passage de la Féclaz) qui monte en traversée et de nombreux lacets jusque sous la falaise et la vire du Mont Peney.

 

A l’aplomb de la faille, bien visible au-dessus, on continue à gauche sur la vire d’accès aux peintures. On découvre enfin ce site que nos lointains ancêtres de l’âge du bronze (- 5000/-2000 ans avant notre ère) nous ont laissé, et jusque-là miraculeusement préservé des outrages du temps…et des hommes (une grille protège le site des dégradations, ce qui n’a pas dissuadé quelques imbéciles de faire du feu à proximité).

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0051

 

Peintures rupestres (détail)

 

Un panneau apporte quelques explications sur la signification des signes peints et nous donne l’occasion de méditer sur notre passé.....

 

De la vire (prudence en raison du vide) on peut admirer le vaste panorama sur la Plaine Chambérienne et les Massifs de Chartreuse et de Belledonne.

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0055b

 

Pointe de la Gallopaz et Pic de la Sauge vus de la vire

 

NB : l’itinéraire d’accès aux site des peintures passe au pied du raide couloir d’éboulis qui mène au Passage de la Féclaz. Cette faille était antérieurement équipée en via ferrata mais le câble a été démonté; ce parcours d'escalade est donc difficile avec des chutes de pierres fréquentes. On ne doit donc s'y engager qu'avec de fortes compétences en escalade et muni de l’équipement adéquat (corde, dégaines, mousquetons, casque, baudrier, etc.)

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0060b

 

Passage de la Féclaz (départ de la via ferrata)

 

Dénivelé : 560m (jusqu'au départ de la via ferrata)

 

Temps de marche : 2 h 30 (dont 1 h 30 de montée)

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0041b

 

La faille du Mont Peney (ou Passage de la Féclaz) vue du sentier

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0044b

 

La vire abritant le site (à  D de la grotte)

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0048

 

Panneau explicatif

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0057

 

Détail

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0053

 

La belle falaise du Mont Peney

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0043b

 

La Plaine Chambérienne et le Massif de Chartreuse vus de la vire

 

Peintures-rupestres-du-Mont-Peney 0065b

 

Paysage de printemps au départ du parking

 

Tracé Google Earth

 

Tracé Google Earth

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 09:57

Randonnée du 07 avril 2011

 

Une longue mais magnifique randonnée au pîed des Aiguilles d'Arves.

 

Conditions

 

Très beau temps et forte chaleur; passages de voiles nuageux d’altitude dans la matinée. Neige croûtée au départ puis neige dure jusqu'au sommet. Ramollissement important dès la mi-journée rendant la descente plus pénible que la montée.

Raquettes indispensables dès le départ.

 

Basse-du-Gerbier-2011-9722b.JPG

 

Lever de soleil sur les Aiguilles d'Arves

 

 

Départ


A Saint-Jean-de-Maurienne prendre la D926 vers la Vallée des Arvans (Col de la Croix de Fer). Après le dernier tunnel (« Grand Tunnel »), prendre à gauche la direction de Montrond (D80) puis du Chalmieu (D80E).

 

Itinéraire

 

Carte IGN 1/25000° 3435 ET Valloire – Aiguilles d’Arves

 

 La route d’alpage étant ouverte, on a pu monter jusqu’au lieu-dit "La Fond" (1800m), limite du déneigement. Du lieu de stationnement (panneaux) une trace raquette part directement dans la pente et amène à l’émetteur-relais à 1900m. On continue sur la piste pastorale jusqu’à l’enclos (parc à moutons) puis on prend à droite (Chemin des Aiguilles - panneaux) en laissant à gauche celle de Plan Mortan.

 

Basse-du-Gerbier-2011-9725b.JPG

 

Chalet de Coulouvreuse - Crête du Chenaillin

 

On poursuit à flanc pour un long cheminement jusqu’au bout de la piste qui mène au Chalet de la Motte (2179m). Après une courte descente pour rejoindre le creux du vallon, on traverse le Ruisseau des Mulatières sur la passerelle de bois avant de remonter en crête toutes les bosses jusqu’au panneau de la Basse du Gerbier (2578 m).

 

Basse-du-Gerbier-2011-9752b.JPG

 

La passerelle sur le ruisseau des Mulatières

 

De la large crête de la Basse du Gerbier, vue panoramique sur les 3000 du secteur (Aiguille de l’Epaisseur, Aiguilles de la Saussaz, etc) sous l’imposante masse des belles  Aiguilles d’Arves ainsi que sur la profonde Combe de Martignare qui descend abruptement vers La Grave et Le Chazelet.

 

Basse-du-Gerbier-2011-9809b.JPG

 

Basse du Gerbier 2578m

 

NB : le parcours étant jalonné par des pentes sévères (nombreuses coulées de fond et autres avalanches de plaques observées ce jour compte tenu des conditions), il est fortement recommandé de suivre la piste d’alpage jusqu’au pont de bois, puis de choisir un itinéraire le plus souvent possible en crête pour effectuer cette belle randonnée en toute sécurité, avec les "Trois Grâces" en point de mire permanent.

 

Basse-du-Gerbier-2011-9802b.JPG

 

 Les coulées de fond sous le Gros Grenier, le Pic de la Pierre Fendue et l'Aiguille de l'Epaisseur

 

Dénivelé : 890 m

 

Distance : 13 km environ

 

Temps de marche : 6 h 30 (dont 3 h 30 de montée)

 

Basse-du-Gerbier-2011-9872b.JPG

 

Vue générale de l'itinéraire de montée

 

Basse-du-Gerbier-2011-9749b.JPG

 

Chalets des Manches

 

Basse-du-Gerbier-2011-9761b.JPG

 

...plus que quelques bosses avant le sommet

 

Basse-du-Gerbier-2011-9785b.JPG

 

..à l'assaut de la dernière crête

 

Basse-du-Gerbier-2011-9790b.JPG

 

Basse du Gerbier

 

Basse-du-Gerbier-2011-9820logo.JPG

 

Les "Trois Grâces"

 

Trace-Google--Earth.jpg

 

Tracé Google Earth

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 19:01

 

Randonnée du 02 avril 2011

 

Une randonnée de difficulté moyenne qui offre un magnifique panorama sur les Massifs de Belledonne, de la Lauzière et leurs voisins.

 

Conditions


Très beau temps chaud (26° au Mollaret au retour). Plaques de neige intermittentes du Lac de la Grande Léchère (1680m) jusqu'au Chalet du Grand Pré (1900m), puis itinéraire totalement enneigé à partir de ce point (neige molle à la montée, un peu "galère" à la descente).

 

Les-Coins-2011 9654logo

 

Le Grand Mas 2237m

 

Accès


De La Chambre  (par la D76a), rejoindre Montgellafrey (D76) puis le Hameau du Mollaret, fin de déneigement de la route ( barrière – route interdite du 01/12 au 30/04).

 

Itinéraire


Carte IGN  1/25000° 3433 ET Saint-Jean-de-Maurienne/Saint-François-Longchamp


De la barrière (altitude départ 1334m), monter par le sentier qui coupe les virages en passant successivement par les hameaux d’alpage des Andrés , des Vinits , des Cohendets puis aux ruines de la Louvatière.

 

Les-Coins-2011 9569b

 Les Aiguilles d'Arves depuis Les Vinits

 

On  arrive au Lac de la Grande Léchère puis on monte au bout de ce dernier pour rejoindre et longer un court instant la piste d'alpage.

 

On coupe peu peu sur la gauche et on grimpe à vue (sentier d’été) pour rejoindre la crête avant de passer devant le chalet restauré du Grand Pré.

 

Les-Coins-2011 9615b

 

Alpage des Dames

 

A partir de l’Alpage des Dames, plutôt que de continuer dans la petite trouée déboisée encore vierge de tout passage, qui permet d’accéder NE puis W au sommet, on a choisi de suivre une trace "directe" N. Bien que nettement plus incliné, cet itinéraire est apparu plus aisé (présence d’anciennes traces) et plus sécurisant (rochers affleurants, arbres, etc) dans un environnement de neige très molle avec de fortes accumulations (dômes et corniches) sur la face E vers le haut du parcours.

 

Les-Coins-2011 9624b

 

Dernière longueur avant le sommet

 

Du point haut atteint (2126m), promontoire "sans-nom" situé au pied du Grand Mas (2237m), magnifique panorama N sur les sommets de la Chaîne de la Lauzière ainsi que E/SE sur le Cheval Noir, le Mont du Fût, les Aiguilles d’Arve, etc

 

NB : en cas de forte couche de neige et/ou non stabilisée, il est préférable d’éviter les pentes W à proximité du Chalet de la Pierre (panneaux "Prés de la Pierre" 1740m) en continuant environ 1 km sur la piste puis en rejoignant l’Alpage du Grand Pré en traversant SW/W dans la partie boisée sous la Croix.

.

Dénivelé : 800 m environ

 

Temps de marche : 6 h 30 (dont 3 h 30 de montée)

 

Les-Coins-2011 9578b

 

Le Massi de Belledonne vu des Vinits

 

Les-Coins-2011 9593b

 

Lac de la Grande Léchère 1680m

 

Les-Coins-2011 9608b

 

Chalet du Grand Pré 1900m - Le Grand Mas (à gauche) et le "promontoire" 2126m (à droite)

 

Les-Coins-2011 9630b

 

Sommet du "promontoire" 2126m

 

Les-Coins-2011 9631b

 Vue arrière sur l'itinéraire de montée depuis le Grand Pré

 

Les-Coins-2011 9634b

 

Vue sur le Cheval Noir 2832m et la Lauzière 

 

Les-Coins-2011 9657b

 

Vue SE à partir du sommet (Mont du Fût - Grand Coin, etc)

 

Les-Coins-2011 9687

 

Croix au Hameau des Cohendets sur fond des Aiguilles d'Arves

 

Tracé Google Earth

 

Tracé Google Earth

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 19:43

Randonnée du 24  mars 2011

 

Au-delà du "Passage de Plan Molard" - nom donné au "collu" qui relie le vallon très encaissé et pentu de Plan Molard à celui des Farnets - on accède sans difficultés – sous réserve des conditions d’enneigement - au petit promontoire (alt. 1836 m) qui se dresse sous l’arête W de Tré-le-Molard (2035 m)

 

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9457 

 

Belle enfilade d'arêtes :  "promontoire", Tré le Molard, Mont de la Coche



Conditions : soleil radieux, température douce, neige « de printemps » à partir des Chalets d’Allant.

 

Matériel : raquettes-  non indispensables dans les conditions du jour mais pouvant être utiles à la descente (neige « molle »)

 

Départ


Hameau du Coudray, Village de Jarsy atteint par la D 911 (Le Chatelard - Ecole) puis la D 60b. Parking à l’entrée du hameau.

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9525b

 

Au départ du Coudray devant le Mont Trélod

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3432 OT Massif des Bauges


Sortir E du hameau en empruntant la piste pastorale qui traverse la forêt puis dessert les alpages l’été.

 

Après une large boucle E on atteint les premiers chalets du Chargieu (panneau) puis on continue N dans les larges pentes qui mènent aux Chalets de Très-le-Mont en coupant chaque fois que possible les lacets de la nouvelle et très large piste menant aux alpages.


A l’aplomb du Chalet d’Allant, on monte à vue (large draye) en direction de celui-ci et on atteint le vaste plateau d’Allant (1580 m) où se nichent plusieurs granges et autres chalets d’alpage.

On poursuit N/NE sur cette large crête jusqu’aux ruines du Plan de la Limace (1722 m) situées à proximité d’un petit affleurement rocheux que l’on contourne par la gauche pour descendre sur le Passage de Plan Molard.

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9444b

 

Passage de Plan Molard

 

En fonction des conditions de neige on peut atteindre le sommet du petit promontoire (1836 m) situé au-dessus du passage en tirant à gauche pour prendre l’arête et éviter la pente raide sous le sommet (coulées possibles).

 

De ce point, vue splendide sur les principaux sommets des Bauges (NW : Dent de Pleuven, Mont Trélod - N : Arcalod - E/SE : Tré-le-Molard, Mont de la Coche et les falaises de l’Encerclement et SE/S : Mont Pécloz, Mont d’Armène, Pointe des Arlicots, Pointe des Arces et Dent d’Arclusaz)

 

Au retour, après les ruines du Plan de la Limace, on laisse à gauche les Chalets d’Allant pour rejoindre à vue  la Croix d’Allant (alt. 1580 m) puis retrouver la piste pastorale qui descend vers le Hameau de Précherel, à proximité de la stèle (hommage à deux soldats fusillés en 1944).

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9505b

 

La piste de retour vers Précherel

 

On poursuit sur cet itinéraire, encore totalement enneigé, (nombreux éboulements dus au dégel) jusqu’au lieudit « Le Replat » (1190 m – panneaux) où l’on emprunte la piste forestière qui part S à gauche et qui rejoint le sentier de montée venant du Hameau du Coudray au lieudit « Le Gotté » (1042 m – panneaux), après une longue traversée descendante dans la forêt.


Dénivelé : 950 m environ

 

Temps de marche : 6 h 30 (dont 3 h 30 de montée)

 

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9389b

 

La piste au départ du Coudray

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9392b

 

Vallon de Bellevaux et Pointe des Arces

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9397b

 

Vallon d'Arclusaz

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9418b

 

Chalets et granges d'Allant

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9431b

 

Plan de la Limace

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9472b

 

La Pointe d'Arcalod et les Lanches

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9479b

 

Au sommet du promontoire vue sur la Pointe d'Arcalod

 

Sous-Tre-le-Molard-2011 9485b

 

Retour au Plan de la Limace

 

Tracé Google Earthbis-copie-1

 

Tracé Google Earth

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 17:47

 

Randonnée raquettes du 05 mars 2011

La montée aux Chalets de la Fullie, à partir d’Ecole-en-Bauges ou de La Compôte, emprunte un itinéraire en forêt puis en crête permettant de faire une très agréable randonnée à raquettes, en particulier lorsque les conditions de neige interdisent d’autres secteurs.

Départ


Village d’Ecole en Bauges. Prendre la petite route en face de l’église et se garer sur le parking au bout de la route (300 m) à proximité d’une croix (on peut aussi se garer sur la place du village derrière l’église).

 

Chalets-de-la-Fullie-2011-9162b.JPG

 

Ecole en Bauges devant le Mont Pécloz et la Pointe des Arces

 

Conditions : très beau temps doux. Neige à partir de la Chapelle Saint-Bernard.

 

Matériel : raquettes facultatives à la montée (larges traces et neige dure)

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3432 OT Massif des Bauges


On part du parking (à proximité du Gîte d’étape du Tour des Bauges) par un large sentier qui monte à flanc.

A l’arrivée sur la crête , on longe celle-ci avant de passer devant la magnifique Chapelle St Bernard , puis on laisse à droite le sentier (Plan des Monts) arrivant de la Compôte et on poursuit S/SW sur le GR 96 par le long sentier de crête qui permet d’admirer à gauche le Pécloz, la Dentd’Arclusaz et la Pointedes Arlicots et à droite la face E très sauvage du Mont Colombier.

 

Chalets-de-la-Fullie-2011-9154b.JPG

 

Chapelle Saint-Bernard 1050 m

 

Le sentier traverse ensuite une zone boisée puis passe devant la Fontaine du Zilet (source) avant de sortir dans la clairière.

 

On débouche sur l’alpage de La Fullie, à proximité du Col du même nom (panneaux), d’où l’on aperçoit les Chalets de la Fullie qui se détachent sur la ligne de crête au pied du Mont Colombier.

 

Chalets-de-la-Fullie-2011-9133b.JPG

 

Alpage de la Fullie


Il faut 10 mn d'efforts supplémentaires (mais agréables compte tenu de la beauté du site) pour traverser le vaste alpage de La Fullie et atteindre à droite les Chalets (alt. 1.380 m) d’où la vue est magnifique sur les sommets des Bauges, des Massifs de Belledonne, du Vercors et des Bornes.

 

Chalets-de-la-Fullie-2011-9114b.JPG

 

Dent d'Arclusaz vue de la crête

 

Retour par le même itinéraire.

Dénivelée : 660 m environ

 

Temps de marche : 4 h (dont 2 h 15 de montée)

 

Chalets-de-la-Fullie-2011-9093b.JPG

 

Le calvaire au départ d'Ecole

 

Chalets-de-la-Fullie-2011-9096b.JPG

 

Le sentier de montée au départ d'Ecole

 

Chalets-de-la-Fullie-2011-9116b.JPG

 

Le Mont Pécloz

 

Chalets-de-la-Fullie-2011-9128b.JPG

 

Chalets de la Fullie

 

Chalets-de-la-Fullie-2011-9150b.JPG

 

Un des Chalets de la Fullie devant le Mont Colombier

 

Trace-Google-Earthbis.jpg

 

Tracé Google Earth

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 08:51

Randonnée raquettes du 11 mars 2011

Une longue randonnée en raquettes vers l'un des plus beaux alpages suspendus de Chartreuse.

 

Conditions  : beau temps doux. Neige dure à partir de 1.300 m. Raquettes facultatives dans les conditions du jour.

 

Matériel : raquettes

 

Départ*


Village de Mont-Saint-Martin atteint par Le Fontanil-Cornillon (entre Saint-Egrève et Voreppe) et la D105d.

Se garer sur un des parkings à la sortie du village (lieudits Collavière ou Namière, 300 m après) selon la place disponible.

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3334 OT  Chartreuse Sud


Du parking de Collavière (alt. départ 745 m) emprunter la petite route qui mène au Hameau de Namière puis, à la barrière, continuer tout droit sur la rive droite du Ruisseau du Lanfray jusqu’au lieudit "Les Combes" (alt. 921 m - ruines - panneaux).

 

On emprunte ensuite une large piste qui monte W, puis le sentier N/NE qui lui succède à partir du point 975 m (panneaux) et qui fait une longue traversée dans la belle hêtraie de Côte Charvet (alt. 1050 m).

 

Chalet-des-Bannettes 9295b

 

Clairière de l'Echaillon

 

Plusieurs lacets permettent d’atteindre la Clairière de l’Echaillon (1160 m) puis on se rapproche de la crête (points de vue "furtifs" sur le Monastère de Chalais) avant de rejoindre l’itinéraire qui arrive du Pas de l’Ane (1360 m - sentier montant de Chalais, désormais interdit par A.M. depuis l’éboulement de 1994).

 

On continue le long de la ligne de crête avant de rejoindre la prairie des Bannettes vers 1600 m puis, après une succession de bosses, on atteint le "collu" (1760 m), au pied des Rochers de Chalves, qui s’ouvre sur le premier alpage où se niche le Chalet des Bannettes.

 

Chalet-des-Bannettes 9326b

 

Prairie des Bannettes

 

 

De ce point haut, la vue porte sur les sommets des Massifs de Belledonne et du Vercors, ainsi que sur ce vaste et magnifique alpage suspendu des Bannettes, soutenu par la grande muraille des Rochers de Lorzier, et "fermé" au N par le Col d’Hurtières, distant de 2 km environ.

 

Du Col, on descend en quelques minutes au Chalet des Bannettes (1711 m - abri ouvert en permanence - table, bancs, matelas, poêle.. et plusieurs sacs de détritus que des pseudo-montagnards "fatigués" ont jugé trop pénible de redescendre).

 

Chalet-des-Bannettes 9347b

 

Chalet des Bannettes

 

Retour par le même itinéraire.

 

Dénivelé : 1.080 m

 

Temps de marche : 5 h 30 (dont 3 h 15 de montée)

 

Chalet-des-Bannettes 9303b

 

L'itinéraire de montée dans la forêt

 

Chalet-des-Bannettes 9330b

 

Prairie des Bannettes sous les Rochers de Chalves

 

Chalet-des-Bannettes 9335b

 

Prairie des Bannettes (vue Sud)

 

Chalet-des-Bannettes 9345b

 

Vue arrière sur l'alpage des Bannettes

 

Chalet-des-Bannettes 9365b

 

La vallée de l'Isère, Rochers de l'Eglise, Mont St Eynard  et le Vercors

 

Chalet-des-Bannettes 9350b

 

Au pied des Rochers de Chalves

 

Tracé Google Earth

 

Tracé Google Earth

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article