Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 14:43

                                                                              Le Grand Som (alt. 2.026 m)


10 août 2008

Résumé


4° sommet de Chartreuse (alt. 2.026 m), le Grand Som offre par sa position centrale un magnifique point de vue sur l'ensemble du Massif. Les itinéraires pour y accéder sont longs (depuis St Pierre de Chartreuse ou de La Correrie) ou difficiles (Pas de la Suiffière, Sentier Racapé)
L'option choisie (Sentier Racapé avec un départ au Col du Cucheron) permet de réduire la dénivelée à moins de 1.000 m avec des difficultés raisonnables (veiller toutefois à ne pas s'engager sur cet itinéraire avec de jeunes enfants ou des personnes sujettes au vertige)

Départ

Col du Cucheron (alt. 1.139 m) à 3 km au NE de Saint-Pierre-de-Chartreuse sur la D 512. Le sentier part à droite de l'Hôtel Restaurant du Col (panneau). Parking à proximité.

Itinéraire

Carte IGN 1/25000° 3334 OT (Chartreuse Sud)

Après quelques centaines de mètres en forêt, le sentier emprunte le lit asséché d'un torrent (montée soutenue, blocs instables) jusqu'au lieudit La Charmette (alt. 1.320 m - 35 mn)

Bien tracé et peu caillouteux,  il serpente ensuite agréablement dans la forêt (lacets) pour déboucher au Col des Aures (alt. 1.631 m - 1 h 30) qui sépare les alpages du Plat et de Bovinant.

Le sentier Racapé débute à gauche de la falaise puis, après une courte traversée, s'élève rapidement entre les failles. Sans être réellement  difficile (la plupart des passages vertigineux étant équipés de câbles), ce cheminement requiert la plus grande attention (vide, prises et appuis rendus lisses par le passage des randonneurs, pierres instables)

Au lieudit Racapé (alt. 1.820 m - plaque indicatrice), le sentier est rejoint par celui qui arrive à gauche du Pas de la Suiffière (itinéraire au départ de la Correrie)  puis s'élève dans une large faille pentue et pierreuse qui représente la dernière difficulté du parcours; il débouche ensuite sur une vaste prairie inclinée E et la Croix matérialisant le sommet se découvre. Il faudra encore 10 à 15 minutes pour l'atteindre par une sente qui monte droit dans l'alpage puis serpente dans la rocaille dans les dernières longueurs.

De la Croix  (alt. 2.026 m), vue magnifique sur le Massif, les sommets de Chartreuse (2 tables d'orientation) et les Massifs voisins (Belledonne, Vercors) jusqu'à ceux des Bornes, des Bauges, des Aravis et du Mont-Blanc.

Retour par le même chemin.

Dénivelée
: 950 m environ

Temps de marche
: 5 h (dont 3 h de montée)





                                                   Départ du Sentier Racapé - Col des Aures (alt. 1.631 m)
Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 17:11


                                                                    La Lance Sud de Mallissard (alt. 2.045 m)

06 août 2008

Résumé

L'ascension de la Lance Sud de Malissard (alt. 2.045 m), un des 4 sommets de Chartreuse dépassant 2.000 m, représente une des plus belles randonnées du Massif et offre un point de vue exceptionnel sur l'ensemble des sommets de Chartreuse, le Massif de Belledonne, le Vercors et le Mont-Blanc.

Départ

Carte IGN 1/25000 : 3334 OT (Chartreuse Sud)
Hameau de Perquelin à 3 km à l'E de Saint-Pierre-de-Chartreuse (prendre la route au centre du village près de la Poste - panneau)
Parking au départ de la route forestière (interdite à la circulation). Panneaux d'information sur la Réserve naturelle des Hauts de Chartreuse et sur le relief  "karstique" qui caractérise ce Massif.

Itinéraire


Suivre la route forestière avec quelques raccourcis (balisage jaune) puis le sentier flêché (panneaux bois "Col de la Saulce - Cabane de Bellefont) qui serpente agréablement dans la forêt.
Au Col de la Saulce (alt. 1.481 m - panneaux) prendre le sentier de droite qui conduit rapidement (30 mn) à la Cabane de Bellefont (alt. 1.638 m) puis retrouve le GR 9  (balisage rouge et blanc) venant de la Dent de Crolles.

Le sentier s'élève rapidement par quelques lacets jusqu'au Col de Bellefont (alt. 1.902 m - 50 mn) à partir duquel on peut soit descendre vers l'alpage de l'Aulp du Seuil en continuant sur le GR 9, soit rejoindre par la crête à droite le Dôme de Bellefont tout proche.

Le sentier d'accès à la Lance (bien visible dans sa première partie depuis le Col) emprunte la crête à gauche puis s'élève en direction du "collu" situé entre les deux sommets de la Lance Sud (quelques pas d'escalade facile)
Un court cheminement sur l'arête permet de rejoindre le sommet de droite (alt. 2.045 m) matérialisé par une croix sommaire en bois.

Nota : depuis le Col de Bellefont, ce sentier est escarpé et pierreux. Il convient donc de ne l'emprunter qu'avec un minimum d'expérience et de précaution, surtout par temps humide.

Le retour s'effectue par le même itinéraire.

Dénivelée
: + 1.065 m

Temps de marche
: 5 h 30 (dont 3 h 15 de montée)


 


                                                         Le Col de Bellefont (depuis le sommet de la Lance)
Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 13:34

                                                                                        Le Pla des Gourgs

16 juillet 2008

Résumé

Randonnée facile, dans le secteur peu fréquenté du Coume de Ponteils, qui traverse l'alpage du Pla des Gourgs, offre un beau panorama (lacs, sommets environnants, Méditerranée) depuis le Roc des Gourgs (alt. 2.352 m) et permet un accès aisé au Roc Négre (alt. 2.459 m) et au Madres (alt. 2.469 m)

Départ

Village de Réal sur la D 32 à proximité du Lac de Puyvalador.
Prendre la route forestière qui mène au Col de Sansa, 700 m à gauche après la sortie du village en direction de Vilanova (D4g). Se garer au Col.

Itinéraire

Au Col de Sansa (alt. 1.770 m), suivre O la piste forestière qu'emprunte le tracé du GR de Pays - Tour du Capcir - (marques jaune et rouge)

A proximité du Refuge des Estagnols (alt. 1.800 m) le sentier oblique NO et suit le tracé du Coume de Ponteils et le petit torrent qui descend du Madres et du Roc Nègre, dans un environnement verdoyant et bucolique (troupeaux, flore abondante)

Vers 2.050 m, le sentier sort de la forêt et traverse un paysage plus minéral à l'aplomb du cirque rocheux formé par le Madres et le Roc Nègre puis aborde SO le plateau (Pla) des Gourgs. On laisse à gauche le chemin qui mène vers les sommets ci-dessus et après un passage à la Fontaine de la Perdrix  on parvient au Refuge de Nohèdes (alt. 2.312 m), petit abri du CAF, qui offre une vue saisissante O sur les lacs de Nohèdes et d'Evol et sur la Méditerranée.

On longe S la falaise pour arriver au Roc des Gourgs (alt. 2.352 m) et après une traversée plein S du Pla des Gourgs parmi les troupeaux à l'alpage (ne pas manquer de remarquer que le Pic de la Pelade, tout proche - alt. 2.370 m - porte bien son nom), le sentier rejoint la forêt vers la côte 2.300 m, descend dans le vallon (sente peu marquée, pente soutenue à éviter par temps humide) et rejoint le chemin de montée à proximité du Refuge des Estagnols.

Dénivelée : 550 m

Temps de marche : 3 h 30 (dont 2 h de montée)


                                                                                            Le Lac d'Evol
Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 07:53

                                                                               Le Cambre d'Aze (2.711 m)

18 juillet 2008

Résumé

Le Cambre d'Aze (dos d'âne) - alt. 2.711 m - dévoile sa face NO et son cirque rocheux de Font-Romeu et offre l'occasion d'une randonnée tentante et aisée. De son sommet la vue porte sur les étangs du littoral et sur la Méditerranée.

Départ

Après Mont-Louis, prendre la direction de la Cabanasse puis du village de Saint-Pierre-dels-Forcats.
A la sortie du village prendre la direction "Station de ski" puis la route forestière à droite. Suivre celle-ci jusqu'au relais hertzien (alt.1.835 m)
Pour les moins courageux (et dotés d'un véhicule adapté) possibilité de poursuivre sur la route forestière jusqu'au Pla del Cambre d'Ase (alt. 1.935 m)

Itinéraire

Carte IGN 1/25000°  2250 ET

A partir du relais, suivre la route forestière jusqu'au Pla. Laisser les remontées mécaniques sur la droite et continuer tout droit  (150 m) sur le sentier qui traverse un petit bois puis débouche sur l'aire d'arrivée d'une piste de ski.
Le sentier du Cambre d'Aze (marques rouges) part à gauche de cette piste (panneau bois Cambre d'Aze), traverse une forêt de conifères (Roca Roja) et des massifs de rhododendrons puis atteint les alpages du lieudit  L'Home Mort.

Au fur et à mesure de la montée, le paysage devient plus minéral et le sentier peu marqué (se repérer aux cairns qui jalonnent le parcours)
Un court détour vers l'O (brêche près de gros blocs) permet d'admirer le cirque rocheux du Cambre d'Aze et les impressionnantes falaises qui le bordent. Pour éviter la coulée pierreuse, assez ardue, qui mène à la crête retraverser le bas de celle-ci vers l'E pour reprendre le sentier initial qui rejoint S la côte 2.708 m (cairn imposant)

Un court cheminement sur la crête (10 mn) et quelques pas d'escalade facile dans les derniers métres conduisent au point culminant (alt. 2.750 m - croix)
De ce promontoire, vue magnifique sur les étangs du littoral, la côte Méditerranéenne, le Pic d'Eyne, la Coume Magade et les sommets côté Espagne.

La descente peut s'effectuer par le même chemin ou emprunter l'éperon O pour passer au sommet du Cambre d'Aze (alt. 2.711 m) par un passage aérien et rejoindre la coulée de Fontfrède par El Cim del Ras (option non retenue dans le cadre de la présente randonnée)

Dénivelée : 915 m

Temps de marche
:  5 h (dont 3 h de montée)




                                                                          L'arête du Cambre d'Aze
Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 15:43



                                                                         Le Pic Carlit - au fond - (alt. 2.921 m)


14 juillet 2008

Résumé

L'ascension du Pic Carlit (2.921 m), point culminant des Pyrénées Orientales par sa face S, en traversant une succession de plateaux où se nichent une multitude de lacs (appelés Estany, étang en catalan) est une randonnée d'une beauté exceptionnelle.

Départ

Lac des Bouillouses (Chalet refuge) alt. 2.017 m
En juillet et août, la circulation est réglementée (de 07 h à 19 h). Il faut donc se garer au Pla de Barres (prendre direction Mont-Louis puis suivre Lac des Bouillouses) puis prendre la navette qui conduit au Lac (10 km)
De Font-Romeu, il est également possible d'emprunter la télécabine des Airelles puis le télésiège et d'accéder au Refuge après 30 mn de marche.

Itinéraire

Carte IGN 1/25000 : 2249 ET
Traverser le barrage du Lac des Bouillouses puis prendre la direction du Refuge de Bones Hores à gauche du barrage.
Laisser le GR 10 à droite et prendre le sentier de gauche (panneau) qui s'élève rapidement dans la forêt et conduit en 30 mn au premier plateau.

L'étang Noir de découvre sur la gauche, puis l'étang du Vive.  Laisser à droite (alt. 2.143 m) le sentier qui longe cet étang (que nous emprunterons au retour) et prendre celui de gauche qui permet d'admirer l'Etang Sec puis celui de la Coumasse

Le sentier se poursuit vers le N en direction d'une moraine latérale qui marque le début du second plateau (alt. 2.200 m)  surplombant les étangs Llat et Long dans un paysage de pelouses et de rhododendrons.

Après la traversée de l'éxutoire du Bailleul, le sentier oblique plein O et mène au troisième et dernier plateau (alt. 2.350 m environ) dominant les étangs de Trebens et Soubirans. Le décor devient minéral (moraines) et la pente devient plus prononcée dans les pierriers de la face N du Touzal Colomer (alt. sommet 2.673 m)
Un passage dans les rochers et une dernière longueur soutenue permettent d'accéder à une petite "gouille" d'eau turquoise en partie gelée (alt. 2.598 m) dans laquelle viennent fondre les derniers névés descendus du Carlit de Baix.

Au Col Carlit (alt. 2.770 m), le sommet du Carlit se découvre mais il reste encore 150 m de dénivelée et d'escalade facile pour l'atteindre en suivant l'arête N/NO. Bien que relativement aisé (rocher sain, bonnes prises) ce cheminement pourra rebuter les personnes sujettes au vertige.

Du sommet (alt. 2.921 m) et de son jumeau tout proche la vue est exceptionnelle, de la chaîne des Pyrénées à la Méditerranée et on aperçoit l'ensemble des étangs et leur réseau complexe d'alimentation et d'écoulement.

Pour le retour, après la descente de la partie escarpée et de nouveau sur le plateau, un sentier part sur la gauche à la hauteur de l'étang de Soubirans et permet de se rapprocher des derniers étangs, invisibles à la montée.  Près de l'étang de Trebens, le sentier se divise, la bretelle gauche longeant les étangs de Trebens, de Combeau et de Castella, la droite remontant en diagonale vers le sommet du plateau. Les deux sentiers se rejoignent à l'étang de Dougne mais l'option "à droite" permet de jouir d'une vue surplombante sur les étangs cités.

La descente se poursuit agréablement dans la forêt et les pelouses, passe à proximité de l'étang du Vive  où l'on retrouve le sentier de montée puis la partie la plus "ingrate" du parcours (forêts, rochers), après la beauté des paysages traversés, qui conduit au point de départ.

Conclusion

Flore magnifique, paysages et panoramas exceptionnels.

Dénivelée : 900 m

Temps de marche : 6 h (dont 3 h 30 de montée)


  Etang de la Coumasse


                                                                
             

  Vue générale des étangs depuis le Col Carlit


                                                             

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 14:05

                                                                             Le Mont Granier (alt.1.933 m)

24 juillet 2008

Résumé


Le Mont Granier qui borde au N le Massif de Chartreuse offre un panorama exceptionnel sur la Plaine du Grésivaudan, la Combe de Savoie, le Massif de Belledonne et l'agglomération Chambérienne jusqu'au Lac du Bourget.

Cette randonnée, effectuée en circuit (montée par le Pas des Barres et descente par la Balme à Colon), est également remarquable par la diversité du paysage, de la verdoyance des alpages, pelouses et  forêts à la minéralité des lapiaz.

Départ

Hameau des Plagnes, au N d'Epernay (Commune d'Entremont-le-Vieux), vallée des Entremonts (alt.1.120 m)
Parking à droite à l'entrée du village.
Autre possibilité : prendre la route forestière à droite dans l'épingle (100 m plus loin) et se garer près de la carrière (700 m - alt. 1.150 m), les deux sentiers se rejoignent au-dessus du hameau (alt. 1.220 m - panneau)

Itinéraire

Carte IGN 1/25000° 3333 OT (Chartreuse Nord)

Au bas du hameau on trouve la marque rouge et blanche du GR 9 et le panneau "Col de l'Alpette".
Compter 1 h pour atteindre le Col par un sentier raide qui serpente à travers la forêt et qui a été récemment élargi pour permettre le passage des troupeaux vers l'Alpette.
Au Col (panneau) prendre à gauche le sentier N qui longe l'alpage de l'Alpette puis s'élève à gauche en diagonale pour arriver au bas du Pas des Barres (panneau).
Après quelques lacets, le sentier s'engage dans une faille de la falaise, équipée en câbles, échelles et autres barres de fer ( d'où le nom du passage), qui  permet d'accéder au  vaste plateau du Granier.
Cette section, qui se caractérise par sa verticalité, est à déconseiller aux personnes sujettes au vertige et aux jeunes enfants (sauf moyens d'assurage appropriés)
Le sentier traverse O le plateau puis longe N la falaise coté Vallée des Entremonts en direction du Mont Granier que l'on découvre au loin. A mi-chemin, un panneau indique S le chemin du retour par la Balme à Colon.

Le cheminement sur le plateau est très agréable (sentier large et plat, flore abondante, pelouse). En vue du sommet, obliquer à gauche pour atteindre celui-ci en quelques minutes (alt. 1.933 m). Par une courte descente on rejoint ensuite la Croix (alt. 1.898 m) et l'extremité de la falaise qui surplombe de 700 m la vallée (vue superbe, avec le Mont-Blanc en prime!)

Pour le retour, rebrousser chemin jusqu'au panneau indiquant "Balme à Colon" (la descente par le Pas des Barres est déconseillée). Après une courte montée le sentier bascule versant O puis rejoint par une série de lacets raides la Balme à Colon, grotte impressionnante par sa taille, qui permet de ressortir de l'autre côté.
Cette première partie de la descente qui requiert la plus grande prudence (traversée de couloirs vertigineux, sentier "caillouteux" en forte pente, rochers rendus glissants par le passage des randonneurs) permet d'admirer les aiguilles de calcaire qui jalonnent le parcours et la verticalité des falaises.

Le sentier pénêtre ensuite dans la forêt, sa pente s'adoucit, et conduit agréablement aux granges de Priz avant de rejoindre le hameau de la Plagne.

Dénivelée : environ 950 m

Temps de marche : 5 h dont 3 h de montée



                                                                            Le sentier de la Balme à Colon



Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 19:27



                                                                                  Les Rochers de Bellefont


22 juillet 2008

Résumé

Les Rochers de Bellefont sont accessibles depuis le Hameau des Massards (Commune de St Hilaire du Touvet) par un itinéraire sauvage et aérien (Pas de Rocheplane) et offrent une vue sur l'ensemble du Massif de la Chartreuse, sur celui de Belledonne..et sur le Mont-Blanc.

Départ

Dans le Hameau des Massards sur le plateau des Petites Roches, prendre O une petite route sans issue (Chemin des Massards - proximité station-service Avia) qui conduit après 300 m au départ de cette randonnée. (alt. départ 980 m)

Itinéraire

Carte IGN 1/25000° 3334 OT (Chartreuse Sud)

Suivre le chemin forestier en forte montée (balisage rouge et jaune) qui prolonge la route (les amateurs de fossiles pourront trouver sur ce chemin caillouteux des micrasters - fossiles d'oursins - en forme de coeur et de taille d'une demi-noix)
Après 25 mn, à la cote 1.150 m, le chemin coupe une piste forestière plus importante. Prendre à droite le chemin qui monte en diagonale (flêche jaune sur poteau bois)
A la côte 1.190 m le chemin rejoint une piste large et récente. Prendre en face et atteindre après 20 mn (alt. 1.290 m) une plate-forme forestière de chargement. Suivre la piste à droite sur 100 m jusqu'à la fin de son tracé (aire de retournement) où un panneau indique la Source du Sanglier à proximité et la direction O du Pas de Rocheplane (itinéraire en pointillés sur la carte IGN)

Montée soutenue dans la forêt (chemin glissant par temps humide) puis le sentier s'engage dans les éboulis (bien repérer les marques jaunes sur les rochers), fait un large détour SO jusqu'au pied de la falaise avant de s'engager dans le Pas (points repères rouges) où les passages délicats sont équipés de câbles,  puis d'atteindre N la crête (alt. 1.860 m)

De ce point, possibilité de rejoindre le Dôme de Bellefont (alt.1.975 m - 1 h) par les crêtes, le Col de Bellefont qui conduit à la Lance Sud de Mallissard avant de redescendre soit par le chemin de montée, soit SO par la Cheminée du Paradis (sous le Rocher Pointu) soit encore NE par le pas de Montbrun (parcours moins aérien mais raide)

Dénivelée : 880 m (crête des Rochers de Bellefont), 995 m pour le Dôme de Bellefont

Temps de marche : 5 h A/R pour la crête par le Pas de Rocheplane. 1 h 1/2 A/R pour rejoindre le Dôme.

Conclusion

Magnifique randonnée avec une ambiance très minérale dans le Pas de Rocheplane mais dont l'itinéraire se caractérise par une montée soutenue, des passages aériens et un cheminement pouvant être dangereux par temps humide (sentier glissant). A déconseiller aux jeunes enfants et aux personnes sujettes au vertige.


                                                          Le Col de Bellefont et la Lance Sud de Malissard
Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 14:41

                                                              Sommet du Pinet (ou Le Truc) - alt. 1.867 m

20 juin 2008

Résumé

A proximité du Mont Granier et à l'extrémité Sud du Massif de Chartreuse, le Sommet du Pinet (1.867 m) appelé aussi "Le Truc" est une randonnée facile (dénivelée 750 m) - à faire dès la disparition complète de la neige qui bouche les scialets - et qui offre un panorama unique sur les principaux sommets de Chartreuse (Dent de Crolles, Chamechaude, Grand Som, etc) ainsi que sur la Chaîne de Belledonne et, au-delà, sur le Massif du Mont-Blanc et le Jura.

Départ

Epernay (Commune d'Entremont-le-Vieux), Hameau de la Plagne (route à 700 m au N d'Epernay).
Dans le dernier lacet avant le hameau, prendre à droite la route forestière.  Après 500 m, dans la clairière (panneau d'information sur la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse), prendre la piste à gauche et se garer après 200 m (ancienne carrière). Altitude de départ 1.140 m.

Itinéraire

Carte IGN 1/25000°  3333 OT (Chartreuse Nord)

Après quelques centaines de métres, le sentier rejoint le GR 9 qui passe au Hameau de la Plagne puis au Col de l'Alpette, traverse la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse et mène jusqu'au Col du Coq (GR de Pays)
Le chemin qui serpente agréablement dans la forêt a été récemment élargi et aménagé (marches en rondins) dans sa partie haute, plus pentue, pour faciliter le passage des troupeaux vers les alpages de l'Alpette.
Au cours de la montée on peut apercevoir les falaises impressionnantes de la face O des Rochers du Biolet à droite et du Granier à gauche dont l'escalade doit réserver de très sérieuses difficultés.

Au Col de l'Alpette (alt. 1.540 m), la face S du Granier impose sa verticalité et on laisse NO le sentier qui y conduit (par le Pas des Barres) pour descendre E le vallon vers les Cabanes de l'Alpette, au milieu des troupeaux de jeunes tarines curieuses mais effarouchées. Le GR passe devant la cabane de gauche puis monte S dans une agréable forêt coupée de clairières particulièrement fleuries et odorantes à cette période de l'année (anémones, orchis, bois joli)
Nota : ne pas prendre le sentier peu marqué qui part O à proximité de la cabane de droite (propriété de la Commune elle accueille les randonneurs) - présenté comme une variante dans certains guides - car non entretenu, il se perd rapidement.

Après une quinzaine de minutes sur le GR 9, on arrive à un replat (cairn, alt. 1.540 m) où un panneau indique la direction du Sommet du Pinet sur la droite. Le sentier, bien tracé (mais n'apparaissant pas sur la carte IGN 3333 OT Chartreuse Nord) monte dans la forêt parmi les lapiaz puis longe une grande barre rocheuse truffée de grottes, d'abris et d'auvents. A la sortie de ce vallon très minéral, on retrouve la fraîcheur des alpages, le Sommet du Pinet se découvre (N - Croix) et on l'atteint facilement après quelques minutes.
De ce promontoire, la vue est magnifique sur le Granier (N) puis sur la Croix de l'Alpe et les Rochers de Belles Ombres (E). Dans le lointain, le Mont Blanc (NE), la belle pespective des sommets de Chartreuse (S) et, juste au-dessous, les vallées étroites des Entremont qui abritent encore nombre de hameaux ayant conservé une activité pastorale.

Retour par le même chemin.

Dénivelée : 750 m environ

Temps de marche : 4 h 45 (Col de l'Alpette 1 h, Sommet du Pinet 1 h 45, descente 2 h)


                                                      L'Alpette et la Chaîne du Mont-Blanc depuis le sommet
Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 14:08

                                                                                Mont Julioz (alt. 1.672 m)


23 mai 2008

Résumé

Randonnée au coeur du Massif des Bauges, à altitude moyenne (1.672 m) pouvant être effectuée dès la fonte des neiges (début mai). La position centrale de cette arête rocheuse permet d'avoir une vue d'ensemble  sur les principaux sommets des Bauges (Dent des Portes, Mont Trélod, Mont d'Armenaz, Mont Pécloz, Dent de Rossanaz, Mont Colombier) et sur les vallées parallèles en U qui caractérisent ce Massif.

Départ

Le Chatelard en Bauges, Hameau des Garins, accessible par une petite route qui monte à droite à l'entrée du village, en face de la Pharmacie.

Itinéraire

Carte IGN 1/25000° 3432 OT (Massif des Bauges)

Du parking (alt. 1.071 m), rejoindre (100 m) la piste qui monte au Gîte des Garins (panneaux indicateurs). Laisser le gîte sur la gauche et continuer par la piste forestière qui part E puis fait plusieurs lacets à travers une forêt de feuillus et de sapins. Elle monte ensuite N puis arrive à une large plate-forme forestière où se croisent plusieurs chemins.
Prendre la piste raide qui monte à droite (indication "Julioz" peu visible sur un arbre à droite) puis continuer jusqu'au replat où une nouvelle intersection nous indique le sentier du Mont Julioz sur la droite.

A la côte 1.500 m environ, le sentier sort de la forêt et débouche sur une succession de ressauts rocheux (quelques pas d'escalade facile) qui mènent à l'arête après un cheminement pas toujours très aisé dans les lapiaz et les blocs.
L'itinéraire est heureusement bien balisé (marques jaunes : losanges ou traits) mais est à déconseiller aux jeunes enfants ou aux personnes sensibles au vertige.
Parvenus à l'antécime (alt. 1.645 m), il reste encore un long cheminement sur l'arête  avant d'arriver au sommet marqué "Mont Julioz 1.664 m") sur une dalle.

Du sommet, vue magnifique sur la Dent des Portes et le Mont Trélod (alt. 2.181 m - encore enneigé) dont l'itinéraire d'accès à partir de Doucy en Bauges (lieudit les Cornes) est bien visible (mais représente une sacrée "bambée" sur une journée), puis en prolongement vers le N sur le Roc des Boeufs qui domine le Lac d'Annecy.
Descente par le même chemin à moins de pouvoir laisser un 2 ° véhicule au parking des Cornes (Cf ci-dessus) et d'emprunter, en prolongement de la crête du Mont Julioz, le sentier (non reconnu) qui mène au Golet de Doucy puis rejoint celui du GR de Pays "Tour des Bauges".

Dénivelée : 700 m environ

Temps de marche : 5 h



                                                                            L'arête sommitale du Mont Julioz
Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 08:15







                                                                            La Dent de Crolles  (alt. 2.062 m)



Randonnée effectuée dans le cadre du Brevet Fédéral d'Initiateur de Randonnée Montagne (FFME) du 24 au 27 avril 2008


Résumé
: Au départ de la vallée, cette randonnée sur 2 jours permet de "visiter" l'ensemble des hameaux du Plateau des Petites Roches et d'emprunter 2 des quelques rares passages dans la falaise qui permettent d'accéder au plateau.

Samedi 26 avril


                                          Début du Plateau des Petites Roches sous la Dent de Crolles


Itinéraire

Carte IGN 1/25000° 3334 OT (Chartreuse Sud)

Départ de Bernin (lieudit Champ Bertin - alt. 396 m). Possibilité de parking au lieudit  "la Fontaine Bonnet" à la sortie du village de Bernin, à gauche de la D30 qui dessert le plateau des Petites Roches.
Le sentier débute à proximité du parking (panneau d'information) et remonte sur la rive gauche du torrent de la Gorge de Manival, sous le Bec Charvet (alt.1.738 m)
Après un agréable cheminement en sous-bois, on atteint rapidement la Cabane Forestière de Manival  (alt. 872 m) pour une pause bienvenue avant de s'engager , à droite de la Cabane, dans les lacets qui mènent au Col du Baure.
Le sentier monte régulièrement à travers la forêt et coupe à plusieurs reprises des couloirs très pentus qui requièrent une attention soutenue, surtout si le terrain est humide.
Du Col du Baure (alt. 1.200 m) on bénéficie d'une vue exceptionnelle sur la Dent de Crolles (alt. 2.062 m), le plateau des Petites Roches, la vallée du Grésivaudan et la Chaine de Belledonne.
Pique-nique copieux arrosé d'un vin de Corse que Brieuc avait eu la bonne idée de mettre dans son sac.

Le sentier descend ensuite N , traverse la D 30 puis rejoint le GR de Pays "Tour des Petites Roches" au-dessus du Hameau des Meunières, passe au Hameau du Neyroud (alt. 1.041 m) puis, après une montée soutenue, suit la courbe de niveau (alt. 1.250/1.300 m) dans la forêt du Sauzet (Bois de l'Herse) sous les Rochers de Bellefont.
A la source du Sanglier, on laisse (E) à droite le sentier qui monte du Hameau des Massards et on poursuit sur le GR (1,2 km env.) jusqu'à l'intersection (lieudit Bois des Playères) avec le sentier (E) qui descend sur le hameau des Pelloux.
Après avoir traversé le hameau, nous atteignons (E) le belvédère du Puy (alt. 936 m) où nous avions fixé notre lieu de bivouac. Au bord de la falaise, nous bénéficions d'une vue "plongeante"  sur les villages de La Terrasse et Bernin.

Dénivelées : + 1.385 m/ - 775 m

Temps total : 9 h (temps de marche estimé 6 h 30)

Dimanche 27 avril



                                                                                   Torrent des Dioux



Après avoir admiré le lever du soleil sur la Chaine de Belledonne, nous reprenons le GR de Pays en direction du Hameau des Vials, passons sur le site des anciens moulins de Porte-Traine (ruines en cours de réhabilitation, panneau d'information sur l'utilisation de l'eau au cours des siècles derniers pour entrainer des moulins à usage notamment de meunerie et d'huilerie) puis à proximité de la cascade des Dioux , avant de rejoindre le Hameau des Gaudes (gare d'arrivée du funiculaire)

Après la table d'orientation du Bec Margain (alt. 1.036 m) le sentier s'écarte de la falaise et rejoint le Hameau du Tournoud où Brieuc nous attendra avec le café et Nadège nous parlera avec passion de son activité (organisation de randonnées pedestres avec ses 3 anesses)

Pour rejoindre la vallée et notre point de départ, nous empruntons le sentier dit "du Facteur"  qui passe au site d'escalade du Luiset, chemine à travers la falaise (beaux auvents rocheux) puis dans la forêt avant d'arriver au lieudit Craponoz, hameau de Bernin.

Dénivelées : + 307 m/ - 917 m
Temps total : 5 h (temps de marche estimé 3 h 30)

Conclusion : Merci à Jérôme et Brieuc pour leur compétence et pour toutes les connaissances qu'ils nous ont transmises au cours de ce stage,

merci à eux et à mes compagnons de "route" : Corinne, Christophe, Daniel et Jean-Paul pour leur sympathique bonne humeur et pour avoir partagé pendant quelques jours la même passion de la montagne et de la nature.



                                                                                        Sentier du Facteur
Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article