Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 13:31

Randonnée "classique" au coeur des Bauges, histoire de "prendre l’air" et d’échapper à la touffeur de la vallée.


Randonnée du 25 mai 2009

 

Le Col d’Orgeval, qui sépare le Vallon de Bellevaux de celui de Saint Ruph - accessible par Seytenex, est un point de passage sur l’itinéraire qui conduit au sommet de l’Arcalod.

Encadré par quelques-uns des "grands" sommets des Bauges, le Vallon de Bellevaux se prête bien à une randonnée familiale de difficulté moyenne dans un cadre exceptionnel.

 

Conditions  : beau temps chaud avec quelques nuages d’altitude.

 

Départ


Parking de Nant Fourchu atteint à partir d’Ecole-en-Bauges (D60) puis par la D20 en direction du Hameau de Carlet et enfin par la route forestière qui conduit au fond du Vallon.

NB : la route qui se prolonge après le parking, puis la piste pastorale qui lui succède sont strictement interdites à la circulation.

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3432 OT Massif des Bauges


Du parking (alt. 996 m - panneaux d’information sur la Réserve Naturelle des Bauges), poursuivre sur la route pendant 400 m (on laisse sur la droite le sentier qui franchit le torrent du Chéran et monte E dans la forêt de Coutarse - pour accès à la Pointe de la Fougère notamment).

On prend ensuite à gauche (N) la piste forestière (dite "Chemin du Gros Fayard" - panneau) qui monte raide dans le sous-bois en s’élevant au-dessus du ravin creusé par le Nant d’Orgeval.

 

On atteint une première clairière (Chalet d’alpage) qui offre S une vue imprenable sur les "rails" du Mont Pécloz (alt. 2.197 m), sur le Mont d’Armenaz (alt. 2.156 m) et sur l’Arête de l’Arpette, puis on sort sur l’alpage en rejoignant la piste pastorale qui mène aux Chalets d’Orgeval.

 

JPG - 153.7 ko
Les "rails" du Pécloz et le Mont d’Armenaz

Le Vallon s’ouvre jusqu’au Col d’Orgeval sous la face E, austère, de la barrière rocheuse qui court de la Pointe d’Arcalod (alt. 2.217 m) au Mont de la Coche (alt. 2.070 m)

On poursuit sur la piste jusqu’aux Chalets d’Orgeval (alt. 1.603 m - fontaine - Croix) puis par une sente bien tracée qui monte dans l’alpage - très fleuri (gentianes, bois joli, orchis, pensées, etc) - jusqu’au Col d’Orgeval (alt.1.740 m).

 

JPG - 107.2 ko
Chalets et Col d’Orgeval

Du Col, belle perspective sur le Vallon de Saint-Ruph jusqu’à La Tournette et le Mont Charvin et, à proximité, sur la falaise de la Pointe d’Arcalod, le Mont de la Coche, la Pointe de Chaurionde (alt. 2.173 m) et la Pointe de la Sambuy (alt. 2.198 m).

Courte extension  : on peut emprunter le sentier de départ vers la Pointe d’Arcalod (panneau "d’avertissement" sur l’absence de balisage sur ce parcours) pour monter W sur le petit éperon rocheux (alt. 1.780 m) qui domine le Col (10 mn). On peut ainsi repérer l’itinéraire d’accès au sommet (cotation 3 - chutes de pierres - dalles) et admirer la combe sauvage , très minérale, qui borde la falaise de la face E de la Pointe d’Arcalod.

 

JPG - 128.3 ko
La combe sous la face E de la Pointe d’Arcalod

Retour par le même itinéraire.

 

Dénivelée : 800 m environ

 

Temps de marche : 4 h 30 dont 2 h 30 de montée

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 13:27

Belle randonnée en circuit sur cet immense plateau calcaire qui marque l’extrémité W du Massif des Bornes


Randonnée du 21 mai 2009

 

La Montagne de Sous Dine, malgré son nom, n’offre pas de sommet marqué mais se présente comme un vaste plateau calcaire triangulaire bordé sur 2 côtés par des falaises verticales et à priori infranchissables.

Côté N, une faille (Passage du Monthieu) permet pourtant d’accéder au plateau et à son point haut (alt. 2.004 m).

Au retour, on traverse SW le plateau et un vaste dédale de lapiaz pour descendre au Col de l’Enclave et revenir au point de départ.

 

Conditions  : temps chaud, ciel voilé puis belles éclaircies, fort vent W

 

Départ


Hameau des Cheneviers (Village de Mont-Piton) atteint par RN 203 Annecy - Bonneville et la D2 qui conduit à Thorens-Glières. Parking au bout du hameau (alt. départ 1.090 m).

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3430 ET La Clusaz - Le Grand Bornand


Du parking, laisser une piste à droite et prendre S (panneaux) le large chemin "jeepable" qui monte dans la forêt en direction du Col de l’Enclave et dessert l’Alpage de Champ Laitier.

Au lieudit "La Croisée" (alt. 1.377 m) emprunter E puis NE une piste qui part sur la gauche parallèlement à la falaise de Sous Dine (panneau "Sous Dine - Monthieu"), puis se réduit en sentier.

NB : plusieurs pistes forestières récentes ont été tracées ne permettant pas toujours de se repérer par rapport aux indications de la carte IGN. Suivre les panneaux bois "Sous Dine" ou "Monthieu" bien visibles aux carrefours des pistes.

Après avoir traversé le pierrier de la Combe Arambeau, le sentier monte S en direction de la falaise puis, après une nouvelle traversée E, sort dans les éboulis au bas de la falaise et remonte S dans une faille bien visible (Passage du Monthieu) .

 

JPG - 151 ko
Passage du Monthieu (vu du bas)

NB : un névé (encore plus d’un mètre d’épaisseur ce jour) reste tard dans cet étroit goulet, assez court (50 m) mais pentu. Corde, piolet et crampons peuvent être utiles, voire indispensables en fonction des conditions de neige et/ou de l’expérience des randonneurs. En présence du névé, passage à proscrire à la descente sans équipement adapté.

A la suite du passage, on rejoint le plateau et l’itinéraire longe E la falaise de Sous Dine en offrant de beaux points de vue sur celle-ci ainsi que sur la Roche Parnal (plein E, alt. 1.896 m) et au N sur la petite pyramide herbeuse de Sur Cou (alt.1.809 m)

 

JPG - 95.5 ko
La falaise de Sous Dine

On atteint ainsi sans difficulté la Croix (alt. 2.001 m) et, quelques dizaines de mètres après, la borne qui marque le sommet de la Montagne de Sous Dine (alt. 2.004 m)

Au retour on trouve un sentier bien marqué qui traverse le plateau W/SW dans un dédale de lapiaz et de bosquets de pins à crochets où les bouquetins, nombreux sur le secteur, viennent chercher l’ombre.

 

JPG - 110.6 ko
Le sentier de retour

Après le lieudit "Trou de la Pierre" (alt. 1.571 m) le sentier passe au Col de l’Enclave puis rejoint la piste pastorale qui dessert l’Alpage de Champ Laitier.

Après un passage taillé dans la falaise et quelques lacets on retrouve l’embranchement avec la piste de montée (lieudit La Croisée) puis notre point de départ.

 

Dénivelée : 920 m environ

 

Temps de marche : 5 h 00 (dont 3 h 00 de montée)

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 13:22

Une agréable randonnée sur le Plateau de l’Alpe par le Pas de l’Echelle et le vallon fleuri de Pratcel.


Randonnée du 20 mai 2009

 

On peut atteindre le Plateau de l’Alpe à partir du Hameau des Prés (Commune de Sainte-Marie-du-Mont), côté Vallée de l’Isère ou par la Vallée des Entremonts, côté Chartreuse.

Cette dernière option permet de réaliser cette randonnée en circuit (montée par le Pas de l’Echelle et descente par le magnifique et sauvage vallon de Pratcel qui abrite une flore abondante, variée et parfois rare)

 

Conditions  : beau temps chaud, fort vent de S

 

Départ


Rejoindre Saint-Pierre-d’Entremont par la D 912 (Chambéry) ou la D 520c (Les Echelles) puis prendre E la direction du Cirque de Saint-Même (D 45E) et monter au Hameau des Varvat. Parking à l’entrée du hameau (alt. 1.042 m)

 

JPG - 114.7 ko
Vallon de Pratcel vu des ruines du Habert de Val Froide

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3333 OT Massif de la Chartreuse Nord


Du parking (panneaux) prendre la piste forestière (GR de Pays "Tour de Chartreuse" - marque jaune et rouge) qui s’enfonce SE dans le versant boisé sous les Rochers de Fouda Blanc, en suivant la courbe de niveau. A la cote 1.110 m (panneau) on rejoint le sentier qui monte de Saint-Même-d’en-Haut puis la pente se fait plus soutenue et on atteint la fourche (alt. 1.280 m - panneaux) entre l’itinéraire à gauche qui mène au Chalet de l’Alpe, et celui de droite qui conduit à l’Alpette de la Dame. Par un sentier raide mais sécurisé (barrières câblées) on s’élève dans le Vallon de Pratcel entre les falaises de Roche Blanche et de Roche Fitta avant d’atteindre le Pré de Pratcel (alt. 1.451 m) où on retrouve le GR 9 venant S de l’Aulp du Seuil. On suit le GR qui, après une petite clairière, oblique N à gauche (alt. 1.480 m - pas de panneaux - marque rouge et blanche du GR assez peu visible sur rocher en face) en laissant NE le sentier qui remonte le Vallon de Pratcel.

 

La montée se fait plus rude et le sentier se faufile entre les falaises de la Roche de Fitta et atteint le Pas de l’Echelle. Ce passage escarpé, mais sans réel danger ni difficulté marque l’ancienne frontière entre le Dauphiné et le Duché de Savoie (au sommet du passage, le rocher en haut à droite est gravé d’une Fleur de Lys, de la Croix de Savoie et d’une date - 1822 -)

 

JPG - 165.7 ko
Pas de l’Echelle

On arrive ensuite sur le plateau par une partie boisée puis on traverse une zone plate de lapiaz et de scialets profonds qui requiert de l’attention (le cheminement est balisé par des marques jaunes)

On débouche sur l’alpage à proximité du Chalet de l’Alpe et du Habert de Saint-Vincent (alt. 1.667 m) puis on laisse le GR 9 (panneaux) qui poursuit N en direction du Pinet et du Mont Granier pour monter NE à vue (pas de sente marquée) en direction de la Croix de l’Alpe (alt. 1.821 m) matérialisé par une croix de bois et les bornes qui marquent l’ancienne frontière.

Du sommet, belle vue sur les principaux sommets de Chartreuse et sur l’ensemble de la Chaîne de Belledonne.

 

JPG - 79.3 ko
Col de l’Alpe (alt. 1.793 m)

Pour le retour descendre SE vers le Col de l’Alpe (alt. 1.793 m - borne frontière) puis prendre SW, au choix, les sentiers rive gauche ou droite du Vallon de Pratcel (le fond du vallon, très raviné, est impraticable) qui ramènent au point de départ après la jonction avec l’itinéraire de montée au-dessus du Pré de Pratcel.

 

Dénivelée : 850 m environ

 

Temps de marche : 4 h (dont 2 h 30 de montée)

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 07:13
Agréable randonnée printanière des hameaux isolés de Montgellafrey au Col de Montjoie

Randonnée du 06 mai 2009

Partis pour rejoindre le secteur des Coins sous le Grand Mas, on a finalement laissé les raquettes (plaques de neige intermittentes en bas) pour remonter par la piste pastorale (sentier dit du "Tour de la Lauzière") jusqu’à la Crête Mexet (alt.2.121 m) puis traverser en direction du Col Montjoie (alt. 2.253 m)

 

Conditions  : beau temps doux, quelques cumulus à partir de la mi-journée, vent modéré sur les crêtes. Neige croûtée offrant une bonne résistance.

 

Départ


Rejoindre Montgellafrey par la D 76 et La Chambre (ou par la D 213 en passant par Saint-François-Longchamp) puis prendre la petite route qui dessert les hameaux de ce village et atteint le Lac de la Grande Léchère.

On a choisi de partir du Hameau des Vinits (embranchement du chemin menant aux Sapeys) pour éviter le bitume tout en passant à proximité de la plupart des hameaux de Montgellafrey.

 

NB : départs possibles du Mollaret (alt. 1.380 m - balisage à partir de ce hameau), des Andrés, des Sapeys, des Cohendets, voire du Lac de la Grande Léchère si la route est ouverte.

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3433 ET St-Jean-de-Maurienne/St-François-Longchamp


Se garer à l’embranchement du chemin qui conduit à droite aux Sapeys (alt. départ 1.520 m) On emprunte cette piste qui mène au lieudit les Cartiers (alt. 1.546 m - panneau) ; le sentier qui lui succède fait une large boucle N puis W dans le bois avant de passer à proximité du Hameau des Cohendets puis de monter N jusqu’au plateau où se niche le minuscule Lac de la Grande Léchère (alt. 1.680 m), site remarquable.

 

 

JPG - 99.4 ko
Lac de la Grande Léchère

On continue sur la piste qui monte N/NE dans une forêt de conifères puis débouche, dans un décor très minéral, sous le Grand Mas (alt. 2.237 m) et le Rocher du Vieux (alt.2.256 m)

A partir du lieudit "La Mère de l’Eau" (alt. 2.010 m - panneaux) on poursuit à vue E dans un relief vallonné pour atteindre le petit promontoire de la Crête Mexet (alt. 2.121 m)

 

 

JPG - 70.3 ko
Lieudit La Mère de l’Eau

Du "collu" au dessus, on peut admirer N le Rocher de Sarvatan (alt. 2.510 m) et la Chaîne de la Lauzière avant de monter W en direction du Col de Montjoie (alt. 2.253 m) dont l’échancrure est bien visible.

On sera contraints de renoncer 15 m sous le Col, les conditions devenant difficiles (neige très molle et instable sur sous-couche herbeuse, devers et pente raide)

 

JPG - 52.5 ko
Col de Montjoie

Pour le retour, descendre S à vue (en évitant les parties pentues sous le Col et à droite) pour rejoindre l’itinéraire de montée à la "Mère de l’Eau"

 

Dénivelée : 750 m environ

 

Temps de marche : 5 h 30 (dont 3 h de montée)

 

Distance estimée : 16 km

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 07:00
Une sortie magnifique sur les plateaux des Hauts de Chartreuse, histoire de vérifier que la neige n’a pas encore totalement disparu début mai.


Randonnée du 07 mai 2009

Le passage de "l’Aulp du Seuil" (on devrait plutôt dire "le Seuil de l’Aulp") est l’unique possibilité ouverte aux troupeaux pour franchir l’austère barrière rocheuse des Petites Roches afin de rejoindre les alpages d’estive du Vallon de Marcieu.

Bien qu’escarpé dans sa partie finale, cet itinéraire est large et sécurisé et ne présente donc aucune difficulté. Par la diversité des paysages traversés, cette randonnée est à classer parmi les plus belles de Chartreuse.

 

Départ


Col de Marcieu (alt.1.060 m) atteint par la D 30c (Chapareillan - Sainte-Marie-du-Mont) ou la D 29 (Le Touvet)

Parking au Col à proximité du Parcours Aventure.

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3334 OT Massif de la Chartreuse Sud


Prendre sur 400 m la petite route goudronnée que l’on trouve à droite 100 m après le Col (direction St-Hilaire-du-Touvet) - panneaux à mi-parcours en face du lotissement. Au bout de celle-ci, une piste part N (barrière) et s’enfonce dans une partie boisée ; après une large boucle à gauche, prendre N le chemin à droite qui traverse les pistes de ski et la remontée mécanique. On rejoint un chemin forestier, puis après avoir croisé une autre piste on atteint une zone d’éboulis (courte montée soutenue) surmontée par une jeune sapinière (point à repérer pour la descente)

 

Après une longue traversée SW et quelques lacets dans la forêt, la piste débouche sur une petite clairière (lieudit "L’Arpette" alt. 1.458 m) qui offre une vue saisissante sur le vaste cirque rocheux où se devine l’itinéraire de montée. On arrive rapidement au pied de la falaise et le chemin s’élève dans le cirque en escaladant les gradins rocheux (larges marches taillées), sécurisé par des barrières et autres piquets de bois sur la majeure partie du parcours.

 

 

JPG - 159.7 ko
Vue générale sur le chemin de montée

Au sommet du cirque, une traversée horizontale sous un auvent rocheux amène à la Croix matérialisant le passage, après le contournement d’un dernier éperon.

 

Du sommet (alt. 1.830 m), très belle vue sur la Chaîne de Belledonne jusqu’au Mont-Blanc et sur l’immense alpage suspendu (l’Aulp) du Vallon de Marcieu fermé par le Col de Bellefond et la forêt du Seuil, et encadré par les crêtes des Lances de Malissard et de L’Alpette.

 

Pour rejoindre le Habert (ou Chalet de l’Aulp du Seuil), si le sentier n’est pas visible, descendre au fond du vallon en direction S du Col de Bellefond. Le Habert (alt. 1.656 m) se blottit parmi les pins à crochets dans un chaos de gros blocs.

 

JPG - 99.9 ko
Habert de l’Aulp du Seuil

Retour  : avant de revenir par le même itinéraire, il faut prendre le temps d’apprécier la beauté de ce lieu et son silence, seulement troublé par les cris des marmottes et le chant des coucous.

 

Extension possible (non effectuée ce jour du fait de la couche de neige encore présente) : à 150 m W du Habert - panneau -, on trouve le GR 9 "GR de Pays Tour de Chartreuse" ; en remontant N le vallon par cet itinéraire jusqu’aux ruines des Haberts de Marcieu on peut accéder au sentier (embranchement au niveau de la première écharpe boisée à gauche - alt. 1.609 m) qui conduit à l’inscription romaine (dite "Pierre Gravée" sur la carte) sur la crête des Lances de Malissard (dénivelée 260 m, 1 h 30 A/R du Habert)

 

JPG - 106.4 ko
Vallon de Marcieu et Crête des Lances de Malissard (partie N)

Variante possible pour la descente  : au bas de la zone d’éboulis (jeune sapinière) repérée à la montée, on peut partir à droite, passer au-dessus du dernier pylône de la remontée mécanique et descendre le long de la piste de ski - sente visible) qui arrive à proximité du Col.

 

Dénivelée : 980 m

 

Temps de marche : 4 h 30 (dont 3 h 00 de montée, incluant le retour du Habert au passage)

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 08:05

Randonnée du 02 mai 2009 avec "Thomas"

 

Nous avions emporté les raquettes en pensant que les crêtes seraient impraticables sans elles. En fait, si la neige est encore présente sur le parcours à partir du Col du Haut-du-Four, les conditions rencontrées ce jour nous ont permis de nous passer de ces accessoires, à qui nous aurons fait "prendre l’air" sur le sac.

 

Conditions  : beau temps doux, puis brume de plus en plus tenace sur les sommets, cumulus à partir de la mi-journée. Bise soutenue, neige assez dure.

 

Départ


Prendre la route du Col de Tamié (D 201c) par Frontenex, Tournon et Verrens-Arvey. Petit parking à gauche de la route, 400 m après le lieudit "Sous le Col" (hameau) - panneaux d’information.

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3432 ET Albertville


Prendre le large chemin (balisage jaune-rouge) qui monte W dans la forêt puis traverse les ruisseaux de la Prora et des Gorges. La pente se fait ensuite plus soutenue et le sentier s’oriente N (vers cote 1.200 m) avant de passer au pied de la face S, très ravinée, du Parc du Mouton (alt. 1.859 m)

 

NB : prudence lorsque la neige est présente dans ce secteur, balayé régulièrement par les coulées descendant du Parc du Mouton.

 

On débouche ensuite sur l’alpage puis on atteint le Col du Haut-du-Four (alt. 1.518 m) qui offre un beau panorama sur le Parc du Mouton, la Pointe de Chaurionde (alt. 2.173 m), la Pointe de la Sambuy (alt. 2.198 m), la Pointe d’Arcalod (2.217 m) et le Mont de la Coche (alt. 2.070 m)

 

 

JPG - 76.3 ko
                      Col du Haut-du-Four (alt. 1.518 m), Mont de la Coche et Pointe d’Arcalod

 

Du Col, traverser S l’alpage et monter dans la trouée de la forêt jusqu’à atteindre la crête.

Le sentier se rapproche de la falaise qui domine Albertville et la Vallée de l’Isère et au lieudit "La Charmette" (alt. 1.600 m - panneaux) ne pas prendre S la direction du Chalet d’Orisan et de la Chapelle (alt. 1.583 m) bien visibles sur le promontoire au-dessous, mais continuer sur la crête en direction du Mont d’Orisan (alt. 1.762 m)

A partir de ce point, l’itinéraire du Grand Roc n’est plus balisé.

 

Par un long cheminement sur la crête (2 km du Col du Haut-du-Four au sommet) fait de creux et de bosses, on atteint ensuite sans difficulté le sommet du Grand Roc (alt. 1.814 m) après avoir contourné W le profond ravin qui domine la forêt de Coutarse.

 

JPG - 82.9 ko
                   La crête et le Grand Roc encadré par le Mont d’Armenaz et le Mont Pécloz

Du sommet, marqué par un vestige de Croix de bois, belle vue sur la Chaîne de Belledonne, les sommets des Bauges déjà cités ainsi que sur les Vallons de Bellevaux et d’Orgeval, l’impressionnante face E du Mont Pécloz (alt. 2.197 m), le Mont d’Armenaz (alt. 2.158 m) et l’Arête de l’Arpette qui sépare ces deux sommets.

NB : cet itinéraire requiert la plus grande prudence par fort enneigement (arête parfois étroite dominant des pentes soutenues, corniches)

Retour par le même itinéraire.

 

Dénivelée : 1.095 m

 

Temps de marche : 5 h 30 (dont 3 h 15 de montée)



Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 19:36
Randonnée raquettes du 09 avril 2009

La Cabane de l’Alpettaz (alt. 1.554 m) que l’usage et les topos-guides nomment "Habert de la Dame" est un but de randonnée fort séduisant dans un secteur sauvage de Chartreuse à l’écart des "grands sommets". L’accès aux Crêtes du Grand Manti (alt. 1.799 m) et un retour par le Vallon de Pratcel peuvent compléter très agréablement ce parcours.

 

Conditions : quelques nuages d’altitude au départ puis beau temps doux. Neige dure en forêt, molle sur l’alpage.

 

Départ


Rejoindre Saint-Pierre-d’Entremont par la D 912 (Chambéry) ou la D 520c (Les Echelles) puis prendre E la direction du Cirque de Saint-Même (D 45E) et monter au Hameau des Varvat. Parking à l’entrée du hameau (alt. 1.042 m)

 

JPG - 57.5 ko
L’Alpette et le Cirque de Saint-Même vus des Varvat

Itinéraire


Nota  : afin d’éviter toute confusion de toponyme, les panneaux rencontrés au long du parcours indiquent "Alpette de la Dame" (alpage), le Habert n’étant pas cité. Ce chalet d’alpage porte le nom de "Cabane de l’Alpettaz" (pancarte sur façade, mais non cité sur la carte) ; il est communément appelé "Habert de la Dame".

 

Du parking (panneaux) prendre la piste forestière (GR de Pays "Tour de Chartreuse" - marques jaune et rouge) qui s’enfonce SE dans le versant boisé sous les Rochers de Fouda Blanc, en suivant la courbe de niveau. A la cote 1.110 m (panneau) on rejoint le sentier qui monte de Saint-Même-d’en-Haut puis la pente se fait plus soutenue et on atteint (alt. 1.280 - panneaux) la bifurcation entre l’itinéraire qui mène au Chalet de l’Alpe (par le Vallon de Pratcel) à gauche, et celui de droite (appelé Chemin de Tracarta, non précisé sur le panneau) qui conduit à l’Alpette de la Dame.

 

Prendre ce sentier à droite qui longe la partie N de la falaise du Cirque de Saint-Même puis laisser à droite l’itinéraire (très exposé) montant du "Pas de la Mort" (pas d’indication) pour prendre E à gauche le sentier (actuellement barré par des arbres couchés) qui s’élève dans une partie rocheuse puis revient S à proximité de la falaise (quelques passages qui, sans être vertigineux, réclament de l’attention)

 

On débouche sur l’alpage par le Vallon de l’Alpette et la Cabane de l’Alpettaz (ou "Habert de la Dame") se découvre au sommet de la butte qui surplombe le thalweg (alt. 1.554 m)

 

JPG - 69.3 ko
Cabane de l’Alpettaz (ou Habert de la Dame)

De ce point, il suffit de remonter E l’alpage de l’Alpette pour atteindre à vue les Crêtes du Grand Manti (alt. 1.799 m - 45 mn)

Après avoir gravi l’impressionnante corniche au-dessus du Habert (belle vue sur le Vallon de l’Aulp du Seuil et les Lances de Malissard) et découvert l’ancienne borne-frontière (Fleur de Lys et Croix de Savoie), les conditions de neige nous inviteront à remettre cette belle option à plus tard.

 

Le retour par le même chemin (Tracarta) est déconseillé et l’option "circuit" par le Vallon de Pratcel, si elle rallonge sensiblement le parcours, présente l’avantage d’être sans difficulté et de toute beauté.

Itinéraire circuit  : rejoindre le bas du Vallon sous le Habert (panneau "Alpette de la Dame" - alt. 1.540 m) et prendre la direction du Chalet de l’Alpe. L’itinéraire suit le GR 9, passe au-dessus des falaises de Roche Blanche et atteint le Vallon de Pratcel au lieudit "Pré de Pratcel" (alt. 1.451 m)

 

 

On descend SW dans une faille étroite entre la Roche Blanche et la Roche de Fitta (pente soutenue mais itinéraire "sécurisé" - poteaux bois et câbles) avant de retrouver le sentier de montée à la cote 1.280 m et la piste forestière ramenant au Hameau des Varvat.

 

 

JPG - 129.6 ko
Sentier de descente par le Vallon de Pratcel

Dénivelée : 650 m environ

 

Temps de marche : 4 h 30 (dont 2 h 15 de montée)

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 19:31
Randonnée raquettes du 10 avril 2009

A proximité de Chambéry, la Pointe de la Gallopaz est un but de randonnée d’été très couru. L’accès en raquettes, notamment au départ du Fournet (Col des Prés), est plus difficile car l’itinéraire emprunte des pentes soutenues en forêt (risques de glissades ou de coulées). Il est donc fortement recommandé d’attendre que le sentier qui conduit à l’alpage de la Buffaz soit, au moins partiellement, dégagé.

 

Conditions  : beau temps doux. Neige dure en forêt, devenant molle à partir du Col de la Buffaz sous l’effet d’un fort vent de sud (60/70 km/h).

 

Départ


Lieudit Le Fournet (alt. 1.043 m), sur la D 206, 2 km avant le Col des Prés en venant de Saint-Jean-d’Arvey, Thoiry.

Stationnement sur la gauche de la route.

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3432 OT Massif des Bauges


Emprunter le chemin "jeepable", en contrebas du lieu de stationnement, qui conduit aux Chalets d’alpages (panneau "Pointe de la Galoppaz")

 

JPG - 55.4 ko
Pointe de la Gallopaz vue depuis la Petite Gallopaz

Traverser le ruisseau et après une légère montée, prendre à la première patte d’oie le chemin à gauche qui mène aux Chalets de l’Allier. Peu après le premier chalet, un panneau bois indique sur la droite "Pointe de la Galoppaz : 2 h 10"

 

Le sentier, complètement déneigé dans son premier tiers, devient ensuite plus délicat (amas de neige dure et plaques de glace) et requiert la plus grande attention compte tenu des pentes très raides (raquettes non recommandées du fait de l’alternance des parties, "sèches" et "enneigées")

L’itinéraire débouche dans une clairière sous le Grand Roc (alt. 1.623 m) et plutôt que de descendre - pente en fort devers - sur les Chalets de la Buffaz (alt. 1.498 m), il est préférable de suivre la crête S à droite qui amène au Col de la Buffaz (alt.1.439 m)

Une montée soutenue (choisir une voie médiane, éloignée des corniches qui bordent le ravin N) permet d’accéder à la Petite Pointe de la Galoppaz (alt.1.623 m), puis au sommet de la Pointe de la Gallopaz (Croix : alt.1.681 m) d’où la vue est magnifique (Sillon Chambérien, Vallée de l’Isère, sommets des Bauges)

Retour par le même itinéraire (le retour par le Col de la Gallopaz et le Col de Combe Servenne est déconseillé car fortes pentes au-dessus de la Grange de Chenaillon)

 

JPG - 56 ko
Arête de la Pointe de la Gallopaz

Dénivelée : 880 m environ

 

Temps de marche : 4 h 00 (dont montée : 2 h 15 - ajouter au retour 20 mn de montée du Col de la Buffaz (alt. 1.439 m) à la crête, puis au départ du sentier à l’entrée de la forêt (alt. 1.530 m))

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 19:54

Randonnée raquettes du 04 avril 2009


L’accès à ce superbe vallon, largement ouvert jusqu’au Col d’Arclusaz et encadré par les faces raides de la Dent d’Arclusaz (alt. 2.041 m) à l’W, la Pointe des Arlicots (alt. 2.060 m) et le Grand Parra (alt. 2.012 m) à l’E, se mérite : pour atteindre les alpages on a le choix entre un sentier ardu en forêt (La Combe) ou un long itinéraire (45 mn supplémentaires de montée) qui remonte le Vallon de Bellevaux avant de rejoindre le Chalet de Bottier sous le Beau Molard, puis celui du Lauzarin avant d’arriver au Chalet des Arbets.

On peut envisager cette randonnée en circuit si les conditions sont favorables.


Départ


Village d’Ecole - atteint par la D 911 (Saint-Pierre d’Albigny et Col des Prés ou Lescheraines puis Le Chatelard) - Hameau de Carlet (route du Vallon et de la Chapelle de Bellevaux).

Se garer le plus près possible du "Parking du Couvent" (alt. 870 m) - route non dégagée en hiver - l’accès à la Chapelle ND de Bellevaux étant par ailleurs interdit à la circulation après le parking.


Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3432 OT Massif des Bauges


Conditions  : beau temps assez froid ( -4° au départ) puis cumulus sur les sommets. Neige dure (chaussé les raquettes aux Chalets du Praz (alt. 1.405 m)


Du parking prendre la petite route qui monte en direction de la Chapelle ND de Bellevaux (panneaux). Après l’oratoire, passer le pont et suivre la piste qui part à droite (panneau).

Après 250 m, on emprunte à gauche le sentier qui monte raide dans la forêt (marques jaune/rouge) sur la rive gauche du ruisseau d’Arclusaz (panneau).

On poursuit sans difficulté et on sort sur l’alpage à proximité des granges et des Prés d’Arclusaz (alt. 1200 m). Le large vallon d’Arclusaz s’offre à la vue et on continue en direction du Col, bien visible, en passant successivement au Chalet du Praz (alt. 1.405 m) et des Arbets (alt. 1.530 m)


JPG - 57.8 ko
Vallon et Col d’Arclusaz

Du Col d’Arclusaz (alt. 1.770 m), belle vue sur la Plaine de l’Isère, la Chaîne de Belledonne et les sommets des Bauges (Trélod, Arcalod, Dent d’Arclusaz, Chapeau de Napoléon, Grand Parra, Pointe des Arlicots, etc)


JPG - 52.8 ko
Col d’Arclusaz (alt. 1.770 m) - Le Chapeau de Napoléon (alt. 1.854 m)

Retour par le même itinéraire ou, en circuit, par le Chalet de Bottier. Pour cette dernière option, il est impératif de s’assurer préalablement que les couloirs se sont purgés et d’attendre des conditions de neige favorables (contexte rencontré ce jour) la traversée après le chalet s’effectuant dans des pentes raides balayées par les avalanches du Beau Molard.


Itinéraire "circuit"  : après le Chalet des Arbets obliquer à droite et longer la lisière de la forêt pour trouver, à proximité des vestiges de clôture en pierres dressées, un panneau indiquant la direction N/NE du Chalet du Lauzarin (alt. 1.431 m). Après celui-ci, l’itinéraire s’élève entre deux écharpes de forêt puis atteint un plateau d’alpage que l’on parcourt - belle vue sur le Mont Pécloz (alt. 2.197 m) et le Mont d’Armenaz (alt. 2.158 m) - en longeant la lisière avant de contourner SE un mamelon pour arriver au Chalet de Bottier (alt. 1.430 m).


JPG - 65 ko
Chalet de Bottier (alt. 1.430 m) - Pointe des Arlicots (alt. 2.060 m)

Suivre ensuite au mieux la trace du sentier d’été qui serpente à travers la forêt et retrouve au creux du Vallon de Bellevaux ((lieudit Fond des Prés - alt. 1.130 m - panneau), encombré par les grandes avalanches qui descendent de la Pointe des Arces, la piste forestière qui ramène à la Chapelle ND de Bellevaux et au point de départ.


Dénivelée : 950 m environ


Temps de marche : 5 h 00 (dont 2 h 45 de montée)


Distance : 13 km



Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 15:37

Bien que ne bénéficiant pas de la notoriété de son voisin le Grand Som (alt. 2.026 m), le Petit Som (alt. 1.772 m) offre l’opportunité d’une randonnée très agréable dans un environnement varié (forêt puis alpage) et au bout un panorama magnifique sur les sommets de la Chartreuse Sud.


Conditions  : beau temps froid (- 2° au départ) puis doux. Neige abondante et douce (dernière chute le 28/03) se transformant rapidement.


Départ


Hameau de La Ruchère sur la D 102a que l’on atteint par Saint-Christophe-sur-Guiers, Berland et Le Chatelard. Laisser le lieudit "Le Grand Village" sur la gauche puis, dans un virage à droite, prendre à gauche la route du Habert et du Foyer de Ski Nordique (panneaux bois)

Se garer sur le parking à proximité du Foyer de Ski Nordique (altitude départ : 1.100 m)


Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3333 OT Chartreuse Nord


L’itinéraire débute derrière le Foyer et emprunte (SE puis S) la large trouée dans l’espace boisé (ancienne piste de ski)


JPG - 89.9 ko

La piste de départ - Le Petit Som

Au sommet de cette dernière, la montée devient plus rude et l’itinéraire s’oriente NE pour entrer dans la forêt et franchir la barrière rocheuse des Balmettes.

Sur le replat (alt. 1.448 m) prendre à droite (S) la direction du Petit Som (panneau bois)

Après un cheminement agréable au milieu des sapins la pente se relève et on atteint l’alpage sous le Col de Léchaud.


JPG - 122.9 ko

Col de Léchaud (alt. 1.704 m)

Du Col (alt. 1704 m) on atteint la Croix marquant le sommet du Petit Som (alt. 1.772 m) après avoir gravi W l’antécime qui le cache (15 mn)


Au sommet, très belle vue sur la Chartreuse et, en particulier, sur les falaises E du Grand Som, Chamechaude et la Grande Sure.



Avant de redescendre par le même itinéraire (les variantes de retour via le Col de la Ruchère - par la brèche W sous le sommet ou par la combe qui rejoint S le Pas du Loup sont possibles en été mais fortement déconseillées en raquettes) et à partir du Col de Léchaud, on peut monter SE au "passage" des Roches Rousses (15 mn A/R) pour le coup d’oeil sur le Col de Bovinant, l’alpage de Bovinant...et le Mont Blanc .



JPG - 43 ko


L’antécime et la croix du Petit Som



Distance : 8 km


Dénivelée : 670 m


Temps de marche : 4 h 00 (dont 2 h 30 de montée)

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article