Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 09:12

 


Randonnée du 14 octobre 2009


Un beau sommet qui domine la ligne de crête séparant la Vallée des Merveilles du Vallon de la Gordolasque.



A proximité du Refuge des Merveilles et d’accès relativement aisé, la Cime du Diable offre une vue superbe sur une large partie du Parc National du Mercantour.

 

Conditions : beau temps froid (- 6° au départ), brumes de plus en plus épaisses en cours de journée.

 

Départ

 

Refuge des Merveilles (alt. départ 2.130 m).

(pour rejoindre le Refuge des Merveilles voir le topo "Lacs et Rochers gravés de la Vallée des Merveilles"


Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3841 OT Vallée de la Roya - Vallée des Merveilles


JPG - 120.7 ko
Lac Long Supérieur (2.111 m)

Du Refuge, on prend S (panneaux) le sentier (GR 52 marques blanches et rouges) qui monte en direction du Lac Fourca (2.165 m) puis s’oriente SW dans un environnement très minéral vers le Lac du Trem et le Lac de la Muta.

 

JPG - 114.8 ko
Lac Fourca - Mont Bego (2.182 m)

On atteint les minuscules Lacs du Diable au pied de l’étroit vallon fermé par le Pas du Trem (2.480 m) qui sépare la Cime du Diable (2.685 m) de la Cime du Trem.

On laisse alors le GR 52 qui poursuit S vers le Pas de Raus pour le sentier, toujours bien marqué, qui monte en lacets faciles vers le Pas du Trem. De ce Col, qui offre une vue magnifique sur l’immense cirque minéral des Verrairiers et permet de rejoindre le Vallon de Gordolasque (sente visible mais pas d’indications), on emprunte S le sentier qui escalade la rude face NE de la Cime du Diable.

 

JPG - 165.1 ko
Pas du Trem (2.480 m) vu du sentier de montée

On atteint un petit plateau déversant sur la face S puis, après une courte traversée, on rejoint le sommet par un sentier escarpé en courts lacets.

 

Nota : sans être "difficile", l’itinéraire conduisant au sommet à partir du Pas du Trem est ardu et présente quelques passages "exposés" réclamant de l’attention.

 

Du sommet on bénéficie d’une vue exceptionnelle sur les lacs de la Vallée des Merveilles, les vallons austères et encaissés qui l’entourent et les cimes déchiquetées de Chagiasse (2.521 m) de Durmiose (2.438 m), des Verrairiers (2.567 m) ainsi que sur le Mont Bego (2.872 m).

 

JPG - 76.1 ko
Du sommet de la Cime du Diable, le Mont des Merveilles (2.726 m) émerge de la brume

Retour par le même itinéraire jusqu’au Refuge. Reprendre ensuite le sentier ou la piste qui descendent le Vallon de la Minière pour rejoindre le Parking du Lac des Mesches.

 

Dénivelées : + 630 m, - 1.330 m

 

Temps de marche : 2 h 30 de montée, 4 h 30 de descente jusqu’au Lac des Mesches.

 

Post-scriptum en forme de "coup de gueule" :

Certainement "victime" de son succès, le Refuge des Merveilles (CAF) nous a "offert" (demi-pension 37,50 euros tout de même !) un service minimum (accueil "limite", repas - bouillon "gras", saucisses/lentilles, micro-morceau de fromage, coupelle de fruits au sirop -, petit déjeuner "misérable", confort sommaire - froid et humidité, etc) frôlant l’indigence ! Compte tenu des prix pratiqués, le CAF ferait bien de prendre exemple sur les refuges suisses et italiens (y compris ceux de haute-altitude - Cf le gardien du Refuge des Vignettes - 3.158 m - préparant les "pancakes" au petit-déjeuner à 5 h 00 du matin) qui offrent confort (couettes douillettes le plus souvent), repas copieux et de qualité....et accueil chaleureux.

Partager cet article

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article

commentaires