Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 13:51

Une réputation quelque peu usurpée pour le "fameux" plateau des 7 Laux.

 

Randonnée du 01 juillet 2009

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’été est une période propice à la visite des lacs de montagne pour trouver un peu de fraîcheur lorsque la vallée est écrasée par la canicule et admirer un cadre le plus souvent de toute beauté. Pour cette randonnée vers le Plateau des Sept Laux, le résultat n’a pas été, hélas, à la hauteur de nos espérances.

 

Conditions  : temps beau et chaud. Ciel se chargeant en début d’a-m de cumulus menaçants, puis dissipation partielle.

 

Départ


Le Fond de France (D281) atteint par Allevard, Pinsot (D525a) puis par la route qui conduit à la Station du Pleynet. Parking devant l’ancien Hôtel des 7 Laux (act. Gîte)

 

Itinéraire


Carte IGN 3335 ET Le Bourg d’Oisans - Alpe d’Huez - Sept Laux


Du parking (alt. départ 1.090 m - panneaux) prendre le chemin qui part S derrière l’hôtel puis monte dans le bois, traverse le Torrent du Pleynet avant de serpenter dans une agréable forêt de conifères.

 

JPG - 116.9 ko
Torrent du Pleynet

Au lieudit "Les 2 ruisseaux" (alt. 1.540 m), des panneaux indiquent les 2 itinéraires d’accès au plateau. On réserve pour la descente le sentier de droite qui passe par le Chalet du Gleyzin (plus ardu à la montée) pour emprunter celui dit des "Deux Ruisseaux" à gauche. Après un cheminement dans la faille encaissée où coule le petit ruisseau du Bréda, on atteint un vallon très minéral sous la Crête de Mouchillon, puis les ruines du Chalet des 2 ruisseaux (alt. 1.990 m) après une série de raides lacets. Une traversée SW amène ensuite au Col de la Vieille qui marque l’arrivée sur le plateau avant la jonction avec le sentier passant par le Chalet du Gleyzin.

Le Lac Noir (alt. 2.090 m) se niche derrière un verrou rocheux surplombé par un pylône EDF.

 

JPG - 122.5 ko
Lac Noir

On continue la montée sous les câbles du monte-charge EDF, puis on laisse à droite les bâtiments des installations (gros blockhaus de béton) pour atteindre les 3 lacs les plus importants (Lac Carré, Lac de Cottepens, Lac de la Motte) et le Refuge des Sept Laux (alt.2.135 m) construit sur un îlot rocheux séparant le Lac Carré du Lac de Cottepens.

On pensait trouver un environnement sauvage et de magnifiques plans d’eau turquoise ! On n’a vu que des lacs pratiquement "à sec" (niveau estimé - 5 m par rapport à la côte maximale), de grandes étendues d’éboulis sur les fonds asséchés et des paysages largement "massacrés" par des barrages de béton, des câbles, des vestiges de pylônes, etc.

S’agissant de ce parcours sur le Plateau des Sept Laux, le panneau d’accueil, au départ de Fond de France, indiquait pourtant "émerveillement garanti" !

 

Nota  : les énergies "renouvelables" étant plus que jamais d’actualité, le propos n’est pas de mettre en cause l’utilisation de la "houille blanche" mais de penser que le respect de l’environnement n’était pas, quelques décennies en arrière, la priorité des promoteurs du projet et que rien n’a été pensé ni fait pour rendre les installations plus discrètes !

 

JPG - 108.4 ko
Le niveau du Lac de la Motte

On essaiera de se remettre du malaise ressenti devant le "saccage" d’un lieu qui devait être magnifique, pour atteindre un point haut (alt. 2.183 m), un peu plus "sauvage", au-dessus du Lac de Cottepens et renoncer à aller plus avant dans notre découverte du plateau.

Pour le retour, revenir jusqu’au verrou du Lac Noir pour prendre le sentier qui redescend en lacets serrés (quelques passages réclamant de l’attention) vers le Chalet du Gleyzin (alt. 1.640 m - panneaux) puis rejoint l’itinéraire de montée au lieudit "Les 2 ruisseaux".

 

JPG - 118.3 ko
Sur l’tinéraire de descente au pied du Roc de Pendet

Impression générale très mitigée, heureusement compensée par la présence d’une flore abondante et variée (rhododendrons, lys martagon, lys de Saint-Bruno, anémones, etc) à la montée comme à la descente.

 

Temps de marche : 6 h 00 (dont 3 h 30 de montée)

 

Dénivelée : 1.100 m environ

Partager cet article

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article

commentaires