Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 08:05

Randonnée du 02 mai 2009 avec "Thomas"

 

Nous avions emporté les raquettes en pensant que les crêtes seraient impraticables sans elles. En fait, si la neige est encore présente sur le parcours à partir du Col du Haut-du-Four, les conditions rencontrées ce jour nous ont permis de nous passer de ces accessoires, à qui nous aurons fait "prendre l’air" sur le sac.

 

Conditions  : beau temps doux, puis brume de plus en plus tenace sur les sommets, cumulus à partir de la mi-journée. Bise soutenue, neige assez dure.

 

Départ


Prendre la route du Col de Tamié (D 201c) par Frontenex, Tournon et Verrens-Arvey. Petit parking à gauche de la route, 400 m après le lieudit "Sous le Col" (hameau) - panneaux d’information.

 

Itinéraire


Carte IGN 1/25000° 3432 ET Albertville


Prendre le large chemin (balisage jaune-rouge) qui monte W dans la forêt puis traverse les ruisseaux de la Prora et des Gorges. La pente se fait ensuite plus soutenue et le sentier s’oriente N (vers cote 1.200 m) avant de passer au pied de la face S, très ravinée, du Parc du Mouton (alt. 1.859 m)

 

NB : prudence lorsque la neige est présente dans ce secteur, balayé régulièrement par les coulées descendant du Parc du Mouton.

 

On débouche ensuite sur l’alpage puis on atteint le Col du Haut-du-Four (alt. 1.518 m) qui offre un beau panorama sur le Parc du Mouton, la Pointe de Chaurionde (alt. 2.173 m), la Pointe de la Sambuy (alt. 2.198 m), la Pointe d’Arcalod (2.217 m) et le Mont de la Coche (alt. 2.070 m)

 

 

JPG - 76.3 ko
                      Col du Haut-du-Four (alt. 1.518 m), Mont de la Coche et Pointe d’Arcalod

 

Du Col, traverser S l’alpage et monter dans la trouée de la forêt jusqu’à atteindre la crête.

Le sentier se rapproche de la falaise qui domine Albertville et la Vallée de l’Isère et au lieudit "La Charmette" (alt. 1.600 m - panneaux) ne pas prendre S la direction du Chalet d’Orisan et de la Chapelle (alt. 1.583 m) bien visibles sur le promontoire au-dessous, mais continuer sur la crête en direction du Mont d’Orisan (alt. 1.762 m)

A partir de ce point, l’itinéraire du Grand Roc n’est plus balisé.

 

Par un long cheminement sur la crête (2 km du Col du Haut-du-Four au sommet) fait de creux et de bosses, on atteint ensuite sans difficulté le sommet du Grand Roc (alt. 1.814 m) après avoir contourné W le profond ravin qui domine la forêt de Coutarse.

 

JPG - 82.9 ko
                   La crête et le Grand Roc encadré par le Mont d’Armenaz et le Mont Pécloz

Du sommet, marqué par un vestige de Croix de bois, belle vue sur la Chaîne de Belledonne, les sommets des Bauges déjà cités ainsi que sur les Vallons de Bellevaux et d’Orgeval, l’impressionnante face E du Mont Pécloz (alt. 2.197 m), le Mont d’Armenaz (alt. 2.158 m) et l’Arête de l’Arpette qui sépare ces deux sommets.

NB : cet itinéraire requiert la plus grande prudence par fort enneigement (arête parfois étroite dominant des pentes soutenues, corniches)

Retour par le même itinéraire.

 

Dénivelée : 1.095 m

 

Temps de marche : 5 h 30 (dont 3 h 15 de montée)



Partager cet article

Repost 0
Published by alaindeclaix - dans randonnées montagne
commenter cet article

commentaires